Ports marocains interdits : L’Algérie pénalisée par ses choix ?

23 janvier 2024 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La décision des autorités algériennes d’interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques ne sera pas sans conséquences sur son économie, analysent des économistes.

Cette décision aura un impact négatif sur l’économie algérienne, affirme l’économiste Badr Zaher Al Azraq dans des déclarations à Al3omk, précisant qu’elle entraînera une augmentation des coûts de fret et une inflation des prix des denrées alimentaires sur les marchés algériens.

En revanche, cette décision n’affectera pas les ports marocains qui sont connectés à plusieurs destinations commerciales mondiales, fait savoir l’économiste, faisant observer que cette décision algérienne dénote d’un manque de stratégie à long terme et de vision claire du pays qui cherche à concurrencer le Maroc.

À lire : L’Algérie interdit les ports marocains : vers la fin des échanges commerciaux ?

La diplomatie algérienne est plus dans la réaction que l’action, note Badr Zaher Al Azraq, soulignant que la décision en question est une réaction à l’initiative du Maroc de connecter les pays du Sahel à l’océan Atlantique afin de renforcer ses échanges commerciaux avec ces pays.

La démarche marocaine a visiblement irrité l’Algérie qui partage des frontières avec les pays concernés, analyse l’économiste qui relève que l’Algérie, incapable de faire une proposition similaire ou meilleure, a préféré interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Portuaire

Aller plus loin

Boycott des ports marocains : une stratégie très coûteuse pour l’Algérie

La décision des autorités algériennes d’interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques n’a pas été sans conséquences sur son économie.

Le rapprochement Maroc-Mali, une menace majeure pour l’Algérie ?

Le rapprochement entre le Maroc et le Mali constitue une menace majeure pour l’Algérie. C’est du moins ce qu’indique un rapport que les services secrets algériens ont transmis à...

Interdiction des ports marocains : l’Algérie fait marche arrière

L’Algérie a annulé sa décision d’interdire aux opérateurs économiques tout transbordement ou transit par les ports marocains des marchandisesqui lui sont destinées, en...

L’Algérie maintient son boycott des ports marocains

Les informations selon lesquelles l’Algérie a annulé sa décision d’interdire aux opérateurs économiques tout transbordement ou transit par les ports marocains des marchandises...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.