Interdiction des ports marocains : l’Algérie fait marche arrière

31 janvier 2024 - 11h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Algérie a annulé sa décision d’interdire aux opérateurs économiques tout transbordement ou transit par les ports marocains des marchandisesqui lui sont destinées, en particulier celles liées à la viande et d’autres produits périssables.

« La décision du 10 janvier interdisant l’importation de produits transitant par les ports marocains a été annulée », peut-on lire dans un communiqué adressé à l’ensemble des directeurs de banques par l’Association Professionnelle des Banques et des Établissements financiers algériens (ABEF). Il est également fait obligation aux directeurs des banques de continuer la localisation de toutes les opérations d’importation de produits, en particulier ceux périssables, notamment la viande, dont la date d’embarquement à bord des navires remonte avant le 10 janvier 2024.

À lire :Ports marocains interdits : L’Algérie pénalisée par ses choix ?

Le communiqué de l’ABEF fait suite à une note sur l’interdiction d’importer des produits et des marchandises transitant via les ports marocains. Cette note indique clairement « l’annulation de la décision », ajoute l’association.

À lire : Boycott Algérien : Tanger Med perd certains navires Maersk et CMA CGM

La décision algérienne relative au boycott pur et simple de toutes les marchandises transitant par les ports marocains a poussé Maersk et CMA CGM à réduire voire supprimer le passage de leurs conteneurs via le port de Tanger à destination de l’Algérie. Valence et la darse andalouse sont désormais les principaux centres de transbordement de CMA CGM sur ses routes avec l’Algérie. S’agissant de Maersk, la majorité de son trafic vers des zones comme Alger, Skikda et Béjaïa passera désormais par Barcelone et Algésiras. L’annulation de la décision algérienne pourrait faire revenir ces deux grandes compagnies maritimes au port de Tanger.

Sujets associés : Algérie - Portuaire

Aller plus loin

L’Algérie maintient son boycott des ports marocains

Les informations selon lesquelles l’Algérie a annulé sa décision d’interdire aux opérateurs économiques tout transbordement ou transit par les ports marocains des marchandises...

Boycott des ports marocains : une stratégie très coûteuse pour l’Algérie

La décision des autorités algériennes d’interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques n’a pas été sans conséquences sur son économie.

L’Algérie interdit les ports marocains : vers la fin des échanges commerciaux ?

L’Algérie a récemment interdit à ses opérateurs économiques d’effectuer toute opération de transbordement ou de transit via les ports marocains, en réaction aux « agissements...

Boycott Algérien : Tanger Med perd certains navires Maersk et CMA CGM

Se conformant à la décision algérienne relative au boycott pur et simple de toutes les marchandises transitant par les ports marocains, deux grandes compagnies maritimes se sont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.