Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

28 janvier 2024 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Depuis que les milices houthies (chiites) ont commencé à mener des attaques en mer Rouge, la plupart des navires commerciaux, pétroliers ou gaziers préfèrent faire le détour par le Cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud). Face à cette crise sécuritaire qui a entrainé une hausse des tarifs de 21 % et des coûts de fret de 150 %, les compagnies maritimes recherchent des ports bon marché, efficaces et bien situés pour servir de base logistique sur cette nouvelle route, rapporte La Vanguardia.

A lire : L’expansion de Tanger Med menace les ports espagnols

C’est là qu’intervient le Maroc qui dispose d’une bonne infrastructure portuaire, notamment le port de Tanger Med ouvert sur la rive sud du détroit de Gibraltar. « Tanger Med est aujourd’hui le port qui monte en puissance », assurent des sources du secteur qui suivent de près la crise en mer Rouge, soulignant que le port marocain, au regard de sa position géographique stratégique (situé entre l’Atlantique et la Méditerranée, entre l’Afrique et l’Europe), sa grande capacité et ses tarifs compétitifs, s’est déjà positionné fin 2023 comme le premier port méditerranéen pour le trafic de conteneurs, loin devant les ports espagnols d’Algésiras, de Valence et Barcelone.

A lire : La crise en mer Rouge pourrait profiter au Maroc

Situé à vingt kilomètres de Sebta, Tanger Med est un port idéal pour le transbordement des marchandises. Le Maroc prévoit par ailleurs la construction d’un autre grand port commercial à Nador, à 50 kilomètres de Melilla, afin de favoriser la création de deux grandes zones d’activité économique dans ces villes marocaines, proches des deux enclaves espagnoles. La crise en mer Rouge, dont la fin est inconnue, pourrait permettre au royaume d’atteindre cet objectif stratégique.

Pendant ce temps, l’Europe est très affectée par cette crise qui a déjà réduit le trafic par le canal de Suez de 45 %. Les ports les plus touchés sont les ports italiens de Gênes, Gioia Tauro, Malte, Trieste, le port de l’Empire austro-hongrois, et le port grec du Pirée, indiquent des sources du secteur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger Med - Portuaire

Aller plus loin

L’expansion de Tanger Med menace les ports espagnols

L’extension du port de Tanger Med inquiète les ports espagnols d’Algésiras et de Valence qui bénéficient de nouveaux investissements pour concurrencer le port marocain.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Crise en Mer Rouge : Les exportations marocaines souffrent

La crise en mer Rouge perturbe le commerce international et affecte particulièrement les exportations agricoles marocaines vers l’Asie.

La crise en mer Rouge pourrait profiter au Maroc

L’économiste français Pierre Cariou, spécialiste du transport maritime et par ailleurs professeur à Kedge Business School, estime que la suspension de la traversée maritime en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Tanger Med : venus aider pour le séisme, des MRE se plaignent de « bakchich »

Le passage de Tanger Med, l’immense complexe industrialo-portuaire du nord du Maroc, relève d’un parcours de combattant pour les convois humanitaires. De quoi agacer les personnes ou associations venues apporter leur aide aux victimes du puissant et...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Tanger Med Port Authority : nette progression du chiffre d’affaires à fin septembre

À fin septembre dernier, Tanger Med Port Authority (TMPA) affichait un chiffre d’affaires brut de plus de 2,35 milliards de dirhams, en hausse de 11% par rapport à la même période de l’année dernière.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...