L’Algérie maintient son boycott des ports marocains

4 février 2024 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les informations selon lesquelles l’Algérie a annulé sa décision d’interdire aux opérateurs économiques tout transbordement ou transit par les ports marocains des marchandises qui lui sont destinées, en particulier celles liées à la viande et d’autres produits périssables sont fausses.

Samedi, l’Algérie a réaffirmé sa décision de boycotter les ports marocains. Dans un communiqué publié par l’APS, l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) a informé les directeurs généraux des banques que la décision de « refuser toute opération de domiciliation, pour les contrats de transport qui prévoient le transbordement/transit par les ports marocains, est toujours en vigueur et garde toute sa validité effective », démentant ainsi les informations faisant état de l’annulation par Alger de sa décision de boycotter les ports marocains.

À lire :Interdiction des ports marocains : l’Algérie fait marche arrière

Des informations qualifiées d’« allégations mensongères et de grossière manipulation » par l’ABEF. Cette dernière a demandé, le 29 janvier, aux banques d’autoriser la domiciliation des marchandises, notamment celles périssables comme la viande, dont « l’embarquement à bord des bateaux a été fait avant le 10 janvier 2024. » Ce message qui faisait suite à la décision algérienne prise le 14 janvier dernier, le jour même du dégel du commerce entre l’Algérie et l’Espagne, après plus de 19 mois de blocage avait été interpellé comme un renoncement du boycott.

À lire :Ports marocains interdits : L’Algérie pénalisée par ses choix ?

La décision algérienne relative au boycott pur et simple de toutes les marchandises transitant par les ports marocains a poussé Maersk et CMA CGM à réduire voire supprimer le passage de leurs conteneurs via le port de Tanger à destination de l’Algérie. Valence et la darse andalouse sont désormais les principaux centres de transbordement de CMA CGM sur ses routes avec l’Algérie. S’agissant de Maersk, la majorité de son trafic vers des zones comme Alger, Skikda et Béjaïa passera désormais par Barcelone et Algésiras.

Sujets associés : Algérie - Portuaire - Tanger Med - Boycott

Aller plus loin

L’Algérie interdit l’utilisation des ports marocains

Face aux « agissements hostiles émanant d’un pays arabe frère dans la région », l’Algérie interdit désormais toute opération de transbordement ou de transit via les ports...

L’Algérie interdit les ports marocains : vers la fin des échanges commerciaux ?

L’Algérie a récemment interdit à ses opérateurs économiques d’effectuer toute opération de transbordement ou de transit via les ports marocains, en réaction aux « agissements...

La fausse main tendue d’un responsable algérien au Maroc

Depuis la frontière entre le Maroc et l’Algérie, un responsable politique algérien a réitéré les accusations « d’actes hostiles incessants perpétrés » de Rabat contre Alger et...

Ports marocains interdits : L’Algérie pénalisée par ses choix ?

La décision des autorités algériennes d’interdire les ports marocains à ses opérateurs économiques ne sera pas sans conséquences sur son économie, analysent des économistes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Tanger Med Port Authority : nette progression du chiffre d’affaires à fin septembre

À fin septembre dernier, Tanger Med Port Authority (TMPA) affichait un chiffre d’affaires brut de plus de 2,35 milliards de dirhams, en hausse de 11% par rapport à la même période de l’année dernière.

Marhaba 2022 : important message aux MRE

Le port de Tanger Med a pris de nouvelles mesures afin de mieux faire face au flux du trafic durant les mois d’août et septembre.

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.