Algérie : mandat d’arrêt émis contre un trafiquant de drogue marocain

12 août 2020 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

En Algérie, un Marocain et six autres personnes ont écopé des peines de prison allant de 7 à 20 années de réclusion criminelle pour trafic de 10 000 comprimés psychotropes et de 1 kg de cocaïne. Tel est le verdict rendu par la cour d’appel près le tribunal criminel d’Oran.

Outre les peines d’emprisonnement, la cour a émis un mandat d’arrêt international contre le trafiquant de drogue marocain et un chanteur algérien du raï, Cheb Hicham, principal accusé, rapporte L’Expression. Ceux-ci sont en cavale. De con côté, l’avocat général a réclamé la prison à vie pour tous les sept prévenus poursuivis pour trafic de psychotropes et de drogue dure et appartenance à un réseau criminel de trafic de drogue.

Tout est parti d’une enquête débutée en février 2016 sur une affaire de trafic de substances psychotropes et de cocaïne s’étendant de la wilaya d’Aïn Témouchent à Oran. Les services de la gendarmerie nationale avaient interpellé un individu M.A. âgé de 37 ans à bord d’un véhicule de marque Renault Kangoo. Lors de la fouille, les gendarmes ont trouvé une quantité de 10 000 comprimés de psychotropes et 1 kg de cocaïne dissimulés dans le moteur du véhicule.

Selon les révélations du mis en cause, la cargaison qu’il transportait lui avait été remise par un baron de la drogue marocain au niveau de la région d’Achaâcha, localité frontalière située à l’Ouest du pays. Il avait pour mission de remettre la marchandise à un chanteur de raï, qui l’attendait dans une cafétéria au niveau du quartier populaire de Gambetta situé à l’est de la ville d’Oran. Par la suite, les enquêteurs ont réussi à interpeller cinq individus. À la barre, les cinq mis en cause ont nié les faits retenus contre eux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Drogues - Oran - Criminalité - Trafic

Aller plus loin

«  Arrestation  » d’un âne chargé de cannabis à la frontière algéro-marocaine

Les trafiquants de drogue ne manquent pas d’imagination pour tenter de tromper la vigilance des forces de sécurité. Les Douanes algériennes ont intercepté 99,9 kg de drogue...

Marrakech : mandat d’arrêt international émis contre un homme d’affaires libanais

Un mandat d’arrêt international a été émis contre un Libanais résidant à Marrakech depuis 22 ans accusé d’avoir escroqué des hommes d’affaires et des députés au Maroc, avant de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »