La légalisation du cannabis : d’énormes bénéfices pour l’Afrique

27 avril 2019 - 14h40 - par Bladi.net

Le dernier rapport de Prohibition Partners, un groupe de réflexion qui milite à coup d’études et de statistiques pour une large dépénalisation du cannabis fait état de 9 pays, dont le Maroc, qui envisageraient de légaliser cette drogue dans les quatre prochaines années, afin d’ouvrir un marché lucratif avec des débouchés médicaux et récréatifs insoupçonnables.

Parmi les 9 pays (l’Afrique du Sud, du Zimbabwe, Lesotho, Nigeria, Maroc, Malawi, Ghana, de l’Eswatini (ex-Swaziland) et de la Zambie) certains d’entre eux sont déjà en avance sur d’autres dans le processus. C’est le cas par exemple du Lesotho qui, souligne le rapport, « a fait figure de précurseur, en s’imposant comme le premier à réguler le cannabis à usage médical dès 2008. Dix ans plus tard, le Zimbabwe lui a emboîté le pas, légalisant sa culture, avant qu’en septembre de la même année l’Afrique du Sud autorise, elle, la consommation privée entre adultes ».

Cependant, pour un continent qui produit déjà 38 000 tonnes de cannabis par an, sans profiter de la plus-value de sa commercialisation, il est important de s’intéresser au potentiel économique d’une telle plante afin d’envisager des perspectives. A cet effet, si pour le Marocain Khalid Tinasti, secrétaire exécutif de la Commission mondiale pour la politique des drogues, l’échéance reste difficile à respecter, les auteurs du rapport estiment pour leur part que « pour une consommation médicale ou récréative, il existe forcément un potentiel sur ce marché de 1,2 milliard de personnes ».

D’après le groupe de réflexion, « en créant une industrie, la légalisation du commerce du cannabis pourrait apporter une réponse au manque de travail à offrir à une jeunesse dont l’importance va encore augmenter largement dans les années à venir ». En effet, selon Shaun Shelly, chercheur spécialiste des politiques liées aux drogues à l’université de Pretoria, « le cannabis se cultive facilement et requiert peu de nutriments, ce qui lui permet de contribuer au développement économique des zones bénéficiant de peu de ressources et de faibles perspectives agricoles ».

L’OMS ayant déjà suggéré de déclasser le cannabis de la catégorie des substances aux « propriétés particulièrement dangereuses » de la Convention unique sur les stupéfiants qui date de 1961, son efficacité sur le plan médical pour atténuer la douleur n’est plus à démontrer, selon le groupe d’étude. Sa commercialisation pourrait entretenir un marché que Prohibition Partners évalue à 800 millions de dollars (710 millions d’euros) dès 2023, quand le cannabis récréatif représenterait, lui, toujours selon le rapport, une manne de 6,3 milliards de dollars (5,6 milliards d’euros) pour le continent si les neuf pays cités légalisaient leur production dans les quatre prochaines années.

Maroc
Mohammed VI
Coronavirus
Royal Air Maroc
Marrakech
Hakim Ziyech

Les États-Unis et l’Algérie échangent sur le Sahara

En marge de la 76ᵉ assemblée générale de l’ONU qui se tient depuis lundi, à New-York, l’Algérie et les États-Unis ont évoqué la question du Sahara.

Le Marathon des sables est de retour

Après deux ans d’absence à cause de la situation sanitaire, la 35ᵉ édition du Marathon des sables sera organisée du 1ᵉʳ au 11 octobre.

L’Algérie ferme son ciel au Maroc

Près d’un mois après la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, l’Algérie a décidé de « fermer immédiatement » son espace aérien aux avions marocains civils et militaires et à ceux ayant un numéro d’immatriculation marocain, dès ce mercredi 22 septembre 2021.

Maroc : pas de retour du public dans les stades sans pass vaccinal

La Fédération royale marocaine de Football (FRMF) a annoncé mardi, que le retour des supporters dans les gradins se fera sous des conditions bien définies. Selon Fouzi Lekjaâ, seules les personnes vaccinées auront accès aux stades.

La décision algérienne est « un message approprié au Maroc »

Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères revient sur la décision de son pays de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Il estime que c’était nécessaire que Alger envoie « un message approprié » à Rabat après « des actes hostiles » à sa souveraineté et à son unité.

Le Maroc va-t-il rouvrir les frontières avec l’Espagne ?

Le Maroc a procédé à la levée des barrières en béton à la frontière Beni-Enzar, côté marocain, quelques heures avant l’échange téléphonique entre Albares et Bourita. Une vidéo de l’opération, devenue virale sur les réseaux sociaux, a multiplié les rumeurs sur une imminente réouverture des frontières.

Maroc : appel au remplacement du français par l’anglais

Bon nombre de Marocains appellent au remplacement du français par l’anglais comme première langue étrangère du pays en raison de son importance et de son utilisation dans les sciences. Dans ce sens, ils mènent une campagne massive sur les réseaux sociaux.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères bientôt en visite au Maroc

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, et son homologue marocain, Nasser Bourita, ont convenu, au cours de l’échange téléphonique qu’ils ont eu mardi, de se rencontrer très prochainement. La visite d’Albares au Maroc est sans doute imminente.