Maroc : on reparle de la légalisation du cannabis

3 novembre 2019 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Dans une question écrite adressée au nouveau Ministre de la Santé, le parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Mohamed Cheikh Biadillah, a insisté sur la nécessité de légaliser le cannabis produit au Maroc.

« Quand est-ce que le Maroc pourrait, un jour, envisager de suivre la voie du Canada, des Etats-Unis et des Pays-Bas et de tirer profit des bénéfices thérapeutiques de la plante du Cannabis​ ?​ »,​ s’est interrogé Mohamed Cheikh Biadillah.

Selon le député du​ Parti Authenticité et Modernité (PAM), l’usage médical du cannabis serait d’une grande utilité pour les populations, en raison de ses "bienfaits thérapeutiques" reconnus "dans plus de 30 pays à travers le monde".

Pour étayer son argumentation, Mohamed Cheikh Biadillah a laissé entendre que « certains professeurs universitaires ont réussi à extraire du cannabis marocain les mêmes substances utilisées dans la fabrication de plusieurs médicaments en Europe et en Amérique du Nord​ ».

​« ​ Cette question rejoint un débat que le PAM avait lancé (en 2015), lors du dernier mandat, pour légaliser l’usage de cette plante dans un cadre strictement médical​ », a affirmé la députée du PAM, Ibtissam Azzaoui.

De son côté, le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma entend financer une nouvelle étude sur « l’exploitation des propriétés du cannabis en matière thérapeutique et pharmacologique​ ». L’étude sera menée en collaboration avec l’Institut scientifique de Rabat, rattaché à l’Université Mohammed V.

Par ailleurs, une étude publiée par l’Institut​ Prohibition partners, en août dernier, montre que la production du cannabis marocain à usage récréatif pourrait générer​ 916 millions de dollars et celle du cannabis à usage médical 28 millions, à l’horizon 2024.

Sujets associés : Droits et Justice - Drogues - Al Hoceima - Mohammed Cheikh Biadillah - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Cannabis - Légalisation du cannabis au Maroc - Ibtissam Azzaoui

Aller plus loin

Maroc : le débat sur la légalisation du cannabis refait surface

La légalisation de la culture du cannabis demeure une préoccupation pour le Parti authenticité et modernité (PAM). Une députée de cette formation politique explique le...

La légalisation du cannabis : d’énormes bénéfices pour l’Afrique

Le dernier rapport de Prohibition Partners, un groupe de réflexion qui milite à coup d’études et de statistiques pour une large dépénalisation du cannabis fait état de 9 pays,...

La Suisse convoite le cannabis marocain

Le député Larbi El Mharchi est revenu sur la proposition du Parti Authenticité et Modernité (PAM) portant sur la légalisation du cannabis, lors d’une intervention sur une chaîne...

Maroc : vers la dépénalisation du cannabis ?

L’Appel de Tanger a eu lieu il y a trois ans. Il résulte du Colloque international sur le Cannabis et les drogues. Ses participants avaient lancé un plaidoyer pour la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.