Maroc : le débat sur la légalisation du cannabis refait surface

12 septembre 2020 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

La légalisation de la culture du cannabis demeure une préoccupation pour le Parti authenticité et modernité (PAM). Une députée de cette formation politique explique le bien-fondé d’un projet de loi dont le PAM est l’initiateur.

"La proposition de loi sur la légalisation de la culture du kif n’a pas pour objectif d’encourager sa transformation en haschisch mais de l’utiliser dans des usages industriels et thérapeutiques", a déclaré à la chaîne allemande DW la députée Ibtissam Azzaoui. Celle-ci a mis en avant les bienfaits du cannabis.

"Savez-vous que les meilleurs isolateurs dans le bâtiment sont extraits de la plante du cannabis qui peut être aussi utilisée en médecine, dans la fabrication des produits de beauté et dans la fabrication du papier ? C’est là notre objectif à travers cette proposition de loi", argumente l’élue. Elle appelle à des actions notamment la légalisation de la culture du cannabis en faveur des "petits agriculteurs".

En 2019, le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma avait financé une nouvelle étude sur "l’exploitation des propriétés du cannabis en matière thérapeutique et pharmacologique". Menée en collaboration avec l’Institut scientifique de Rabat, rattaché à l’Université Mohammed V, cette étude a révélé que le cannabis pourrait rapporter des centaines de millions d’euros pour la région.

Une étude publiée par l’Institut Prohibition Partners, en août de la même année, montre que la production du cannabis marocain à usage récréatif pourrait générer 916 millions de dollars et celle du cannabis à usage médical 28 millions, à l’horizon 2024.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Cannabis

Aller plus loin

Maroc : réorienter l’exploitation du cannabis pour booster l’économie

Une enquête menée par L’Économiste, affirme que la consommation du cannabis au Maroc est un fait. Cependant, les consommateurs ne sont pas connus de leur entourage. De ce fait,...

Dépénalisation du cannabis : cheval de bataille des partis politiques ?

Pour leur retour sur la scène politique dans le nord, des responsables de partis politiques, dont le Parti authenticité et modernité (PAM) et l’Istiqlal, ont surfé sur...

Maroc : ce que proposent les cultivateurs du cannabis

Les cultivateurs du cannabis ont récemment reçu la visite d’une délégation de la Commission spéciale du modèle de développement, conduite par le président Chakib Benmoussa.

Maroc : on reparle de la légalisation du cannabis

Dans une question écrite adressée au nouveau Ministre de la Santé, le parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Mohamed Cheikh Biadillah, a insisté sur la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

TikTok menacé de suspension au Maroc ?

Hanan Atrakin, députée du Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM), appelle à l’interdiction de TikTok et d’autres applications de réseaux sociaux au Maroc, afin de protéger leurs utilisateurs, notamment les mineurs.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.