L’ancien consul général de France à Marrakech au cœur d’un scandale

6 mai 2023 - 11h47 - France - Ecrit par : P. A

L’ancien consul général de France à Marrakech, Philippe Casenave, aurait prêté, entre 2018 et 2020, sa résidence officielle à un « ami » qui y recevait des « prostituées ». L’information a fuité après la nomination, le 2 mai, du diplomate français en tant que directeur du protocole d’État. Un poste auquel il a dû renoncer.

Le web-magazine anglophone Politico Europe a révélé cette information dans sa livraison du 5 mai, précisant que Philippe Casenave prêtait sa résidence de fonction à Marrakech à un « ami » qui utilisait cette propriété de l’État français, un riad de 785 m², comme sa propre maison. Le diplomate a dû renoncer au poste prestigieux de directeur du protocole d’État suite aux révélations de trois de ses collègues, lesquelles ont conduit à l’ouverture d’une enquête interne « express ».

À lire : Une affaire de détournement touche le consulat du Maroc à Barcelone

L’affaire fait grand bruit dans le monde de la diplomatie française parce que l’ami en question, décorateur de profession, recevait des amis le week-end dans la résidence officielle de Casenave à Marrakech et s’offrait même le luxe d’utiliser l’argenterie et le service de dîner gravé aux insignes de la République française. Selon l’enquête interne, l’« ami » du consul y recevait régulièrement des « jeunes, vraisemblablement des prostituées », en l’absence du consul.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Marrakech - Ambassades et consulats

Aller plus loin

Consulat de Barcelone : Prison ferme pour un ancien diplomate marocain

La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a rendu son verdict, tard dans la nuit de lundi à mardi 22 mars, dans l’affaire de détournement...

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du...

Une affaire de détournement touche le consulat du Maroc à Barcelone

Trois fonctionnaires du consulat général du Maroc à Barcelone font l’objet d’une enquête pour détournement. Ils sont actuellement interrogés par la Brigade nationale de la...

Une affaire de harcèlement sexuel secoue le bureau de liaison israélien à Rabat

Le ministère israélien des Affaires étrangères a ouvert une enquête interne après des soupçons d’« irrégularités » financières et administratives et de harcèlement sexuel au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Le Maroc nomme 4 nouveaux consuls en France

Un important mouvement de personnel diplomatique a été initié par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dont plusieurs en France.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.