Recherché par Interpol, un Tunisien arrêté au Maroc

4 mai 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Interpol avait émis une notice rouge à l’encontre d’un Tunisien qui a été arrêté vendredi dernier à Bouznika. Considéré comme l’homme le plus recherché dans les affaires liées au trafic de drogue international, il est dans le viseur du ministère italien de la Justice.

L’arrestation du Tunisien a eu lieu vendredi dernier au quartier Al Amal dans un appartement appartenant à sa fiancée marocaine résidant en Italie, rapporte Assabah. Interpol avait émis une notice rouge à son encontre après son arrivée au Maroc. Déféré devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Benslimane, cet homme de 45 ans sera ensuite placé en détention préventive dans la prison Tiflet 2, réservée aux détenus étrangers.

En Italie, le ministre de la Justice avait lancé un avis de recherche à son encontre pour ses liaisons avec des réseaux de trafic international de drogue. Son arrestation au Maroc s’inscrit dans le cadre des relations de coopération internationale en matière de sécurité. Il sera donc extradé vers l’Italie dans les tout prochains jours. Selon l’article 729 du Code pénal, «  le procureur ou l’un de ses substituts peut procéder à l’arrestation d’une personne de nationalité étrangère sur demande des autorités judiciaires d’un pays ou suite à une notice rouge émanant d’Interpol  ».

Selon la procédure, une fois que le procureur du roi avise de cette arrestation le ministère de la Justice ou le procureur général du roi près la Cour de cassation, et transmet les documents afférents à l’extradition de l’accusé, le prévenu comparaîtra devant la Chambre criminelle près la Cour de cassation. À son tour, le tribunal l’auditionnera en présence d’un avocat puis se penchera sur la demande de son extradition vers l’Italie cinq jours après son déferrement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Tunisie - Bouznika - Interpol - Trafic - Arrestation

Aller plus loin

L’aide médicale envoyée par le Maroc est arrivée en Tunisie

Trois avions militaires transportant chacun 13,5 tonnes d’aides médicales ont décollé jeudi, à destination de la Tunisie. L’aide ordonnée par le Roi Mohamed VI comprend des...

Marrakech : polémique autour de trois détenues tunisiennes

L’administration de la prison locale de l’Oudaya à Marrakech a rejeté, samedi, les rumeurs faisant état d’une mauvaise condition de détention de trois Tunisiennes impliquées...

Arrestation de trois Tunisiens à l’aéroport de Casablanca

Plus de 2,7 kilogrammes de résine de cannabis ont été extraits des estomacs de trois Tunisiens arrêtés début octobre à l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille arrêté au Maroc

Un présumé trafiquant de drogue du nom de Karim Harrat, 33 ans, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, a été interpellé au Maroc. Il est soupçonné d’être impliqué...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »