Le signe et le symbole dans l’art amazigh du 25 mars au 5 avril à Agadir

2 mars 2008 - 11h05 - Culture - Ecrit par : L.A

Jeune peintre et professeur d’art plastique, Rachid fassih expose ses oeuvre du 25 mars au 5 avril à l’institut français d’Agadir. Il s’est imposé sur la scène artistique régionale et national en s’inventant un univers artistique propre, dont l’itinéraire est ici retracé…ses toiles tentent d’exprimer en formes et en couleurs l’insaisissable irruption d’une sensation ou d’une pensée fugitive. Et c’est dans ces formes, ces courbes et ces tracés que ce Jeune créateur trouve bien-être et quiétude.

Cette démarche à la fois spontanée et concertée lui a permis de faire un va-et-vient constant entre son métier d’enseignant en art plastique et sa vocation personnelle de peintre, l’expérience de l’un servant à nourrir les intuitions de l’autre.

En 1997, confronté au vide qui caractérisait le contexte artistique régional, il joint ses propres efforts à ceux d’autres artistes du Souss Massa Draa pour donner naissance à une association vouée au développement des arts plastiques. Le jumelage entre la ville d’Agadir et certaines d’Europe dans le cadre d’un échange culturel et artistique permet ainsi de développer un échange fructueux ; il constitue également une source d’expériences à laquelle Fassih a bien l’intention de continuer à se livrer.

Ses œuvres transmettent un message de sensibilisation à la richesse de la culture amazigh, qu’elles exaltent et à la préservation des quelles elles invitent. En même temps, ne se contentant jamais de reproduire les signes d’une tradition immuable, Voire figée, il laisse libre cours à son propre
Imaginaire, combinant aussi les ressources du patrimoine séculaire et les impulsions de sa créativité personnelle. Raffinement et singularité sont les termes clés susceptibles de définir son art hors sentiers et des fores archi-battus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Agadir - Peinture - Exposition - Rachid Fassih

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Le Groupe Barid Al-Maghrib promeut la langue amazighe

Le Groupe Barid Al-Maghrib entend intégrer la langue amazighe dans ses services. Dans ce sens, il a signé une convention de partenariat avec l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.