Attentat contre la voiture d’un marocain à Ajaccio : trois suspects arrêtés

13 janvier 2003 - 11h08 - Monde - Ecrit par :

Moins de trois jours après la forte explosion de la charge de TNT déposée, en fin de semaine, devant le domicile d’une famille marocaine résidant à Bastia en Corse, un autre attentat, ayant cette fois pour cible la voiture d’un ressortissant marocain, a eu lieu dans la soirée de mardi à mercredi à Ajaccio en Corse du sud.

Les suspects, trois jeunes gens, âgés de 20 ans, ont été arrêtés dans la même soirée, selon nos informations. Les suspects sans antécédents judiciaires et inconnus de la police ont été interpellés lors d’une ronde de la brigade anti-criminalité, à la sortie, sud d’Ajaccio, quelques centaines de mètres loin du lotissement de Suartello, où l’attentat a été perpétré.

Le ressortissant marocain venait juste de revendre sa voiture, une Renault 21, dans laquelle les suspects auraient placé un engin explosif qu’ils auraient fabriqué eux-mêmes en remplissant une boule de pétanque d’une substance explosive, en s’inspirant d’une recette trouvée sur Internet.

Les enquêteurs de la police judiciaire ont découvert, lors de la perquisition effectuée dans les domiciles des suspects, un lot de cagoules, de gants, un drapeau à l’effigie du Rebellu, le symbole du Front de libération nationale corse, et un nombre important de boules de pétanque dont l’une était perforée.

Malgré cette découverte, les enquêteurs restent toujours sceptiques quant au motif réel de l’attentat. Ils ne peuvent encore affirmer si cette attaque s’inscrit dans le contexte des actes racistes en recrudescence ces dernières semaines en Corse. Selon eux, les jeunees gens se seraient amusés à tester, sur la voiture du ressortissant marocain, l’efficacité de la bombe artisanale qu’ils ont confectionnée.

L’attentat de la fin de semaine dernière a été revendiqué par une nouvelle structure nationaliste corse " Resistenza Corsa ". La même organisation a revendiqué des attentats commis entre fin décembre et début janvier, qui n’ont pas fait de victimes mais porté de sérieux préjudices à des bâtiments occupés par des familles maghrébines ainsi qu’a des commerces et des voitures.

Libération Maroc

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Racisme - Ajaccio - Corse

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.