Un couple marocain étrange devant la Cour d’Assises de Paris

27 septembre 2023 - 08h00 - France - Ecrit par : S.A

Les personnes présentes au procès de l’attentat de Magnanville à Paris au cours duquel un Marocain est jugé notamment pour « complicité d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique » ont vécu un moment judiciaire inédit.

Le 13 juin 2016, Larossi Abballa tue Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, commandant adjoint du commissariat aux Mureaux (Yvelines), et sa compagne Jessica Schneider, 36 ans, agent administratif dans un commissariat voisin, sont assassinés dans leur pavillon de Magnanville (Yvelines), sous les yeux de leur fils âgé alors de 3 ans, avant d’être abattu par la police qui tentait de libérer l’enfant du couple qu’il retenait en otage. 6 ans plus tard, un procès de l’attentat s’est ouvert lundi devant la cour d’assises spécialement constituée, à Paris, rapporte le site actu-juridique.fr. Le Marocain Mohamed Lamine Aberouz, 30 ans, dont l’ADN a été retrouvé sur le repose-poignet de l’ordinateur portable des victimes serait la complice de l’assaillant. Seul accusé dans le box, il est jugé pour « complicité d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique », « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « complicité de séquestration en relation avec une entreprise terroriste ». Il ne souffre d’aucune pathologie, selon les experts. Seulement, il estime qu’« on ne peut pas vivre sa religion (musulmane) correctement en France. »

À lire :Allemagne : un Maroco-allemand arrêté pour avoir planifié un attentat à Francfort

Ce qui aura ému lors de l’audience dans la soirée, ce n’est pas le profil d’Aberouz. C’est plutôt le fait que l’accusé et son épouse invitée à témoigner sous serment – ce qu’elle a décliné – se rencontrent pour la toute première fois. À la barre, J.C. affirme que le Marocain est son compagnon et qu’ils se sont mariés religieusement le 20 juin 2021. Elle ne l’avait vu avant de l’épouser. « On était en prison », confie la jeune femme de 25 ans. Condamnée en 2020 à 7 ans de prison pour préparation d’actes de terrorisme, cette native de Troyes est sortie de prison le 14 septembre dernier, et réside dans le 18ᵉ arrondissement de Paris. « Comment on se marie sans se rencontrer ? », lui demande le président. « Je n’ai pas à expliquer. On se marie, c’est tout », répond le témoin. Le président poursuit : « pour vous, c’est quoi la signification du mariage ? » « Je ne comprends pas votre question », répond la jeune femme. « Est-ce la première fois que vous voyez votre mari ? », lui demande le président. Elle répond par l’affirmative. « Avez-vous choisi cet homme parce qu’il correspond à vos convictions ? Elle refuse de répondre à cette question.

À lire :Pris en otage par un terroriste, Mostafa parle du jour où sa vie a basculé

À la fin de l’audition, Aberouz demande à intervenir. « Uniquement pour une question, précise le président, vous aurez tout le temps demain de vous expliquer ». Il se tourne vers son épouse tout entière recouverte de voiles. « Est-ce que je peux compter sur ton soutien ? », lui demande-t-il. « Oui », répond-elle, en souriant. « Tu sais combien je t’aime », lui dit-il. Son épouse acquiesce : « Oui » Fin de la conversation. L’épouse quitte la salle. Le procès se poursuit jusqu’au 10 octobre. Le Marocain encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Homicide

Aller plus loin

Allemagne : un Maroco-allemand arrêté pour avoir planifié un attentat à Francfort

Visé par une enquête depuis l’été 2022, un jeune maroco-allemand a été arrêté à Frankfurt par la police allemande. Il est soupçonné d’avoir préparé un attentat à Francfort. Il...

Attentats de Barcelone : vers l’expulsion d’un Marocain

Le Ministère de l’Intérieur espagnol a sollicité l’Audience nationale pour autoriser l’expulsion vers le Maroc de Said Ben Iazza, l’un des trois condamnés pour les attentats...

Pris en otage par un terroriste, Mostafa parle du jour où sa vie a basculé

L’émission « Dans les yeux d’Olivier » diffusée sur France 2, a reçu le 13 février Mostafa, le chauffeur de taxi pris en otage en 2018 par un terroriste. Cinq ans après cette...

Du Maroc à Eupen : le parcours tragique d’Omar Benchamsy

Accusé en assises de deux assassinats et cinq tentatives d’assassinat, Omar Benchamsy est actuellement jugé en Belgique. Les déclarations de l’homme d’origine marocaine étonnent.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...