Les autocollants « Ramadan-friendly » font polémique à Bruxelles

10 avril 2023 - 17h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Les autocollants « Ramadan-friendly » posés dans une vingtaine de maisons de la culture à Bruxelles en cette période de jeûne de Ramadan, sont mal perçus par la communauté musulmane de la ville.

Ces étiquettes « Ramadan-friendly » visent à rendre plus accessibles aux musulmans les représentations des maisons de la culture bruxelloises telles que le KVS, le Kaaitheater et la Beursschouwburg, en cette période de jeûne de Ramadan. Avec ces autocollants, les concernés peuvent quitter la salle pour manger et boire pendant les représentations, ou se retirer dans une pièce aménagée pour se reposer ou prier. Ils sont aussi alertés s’il y a des scènes de nudité ou de violence verbale et physique, est-il indiqué.

Mais les autocollants suscitent de nombreuses critiques. Dans une lettre adressée aux maisons de la culture bruxelloises, le ministre-président flamand et ministre de la Culture, Jan Jambon, a dénoncé « une ingérence religieuse dans la pratique culturelle et artistique » qui lui semble « très problématique ». Pour Michael De Cock, directeur artistique du KVS, ces étiquettes ne posent aucun problème. « Nous utilisons des étiquettes depuis longtemps pour avertir les spectateurs du contenu sensible… Le KVS est un théâtre inclusif en ville et veille à ce que tout le monde, y compris les musulmans, soit le bienvenu », explique-t-il.

À lire : Le Ramadan, une opportunité importante pour les supermarchés belges

La communauté musulmane n’apprécie pas aussi l’initiative. « Aucun musulman n’a demandé cela », déclare pour sa part Zeynep Balci, porte-parole du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), ajoutant que la « lutte contre les comportements islamophobes » doit être permanente. Elle ne trouve pas d’objection aux alertes du public sur les contenus sensibles ou violents. « Ce sont des éléments essentiels pour le bien-être », assure-t-elle, mais « le fait que les musulmans aient besoin d’avertissements de contenu pour une représentation théâtrale est considéré comme offensant et discriminatoire », souligne Balci.

Pour elle, une telle initiative « perpétue l’idée que les musulmans sont en quelque sorte différents et doivent être traités différemment des autres groupes. Cela crée une distinction artificielle qui peut être préjudiciable à la cohésion sociale », déplore Balci qui invite les producteurs de théâtre et de films à davantage travailler avec des groupes communautaires pour s’assurer que leurs productions respectent les sensibilités de toutes les communautés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Ramadan 2024 - Islam

Aller plus loin

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un...

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est...

Le Ramadan, une opportunité importante pour les supermarchés belges

Certains supermarchés en Belgique proposent des offres spéciales en cette période de Ramadan pour répondre à la demande de plus en plus forte de leur clientèle musulmane.

Ces articles devraient vous intéresser :

La Nuit du destin ou laylat al qadr, qu’est ce que c’est ?

La nuit du destin est citée par le Coran comme étant meilleure que mille mois (83 ans et 4 mois). D’après le prophète Mohammed, cette nuit est l’une des nuits impaires des dix derniers jours du mois de Ramadan, soit celles du 21, 23, 25, 27 ou celle du...

Ramadan et heure d’été : le mécontentement des Marocains grandit

Les Marocains continuent d’exprimer leur opposition au changement d’heure pendant le mois sacré de Ramadan, estimant qu’il affecte la santé et le moral. Ils appellent à un retour à l’heure GMT qui selon eux est l’heure normale.

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

"Tramdena" ou "mramden", phénomène du Ramadan au Maroc

Pendant les heures de jeûne du Ramadan, les bagarres font fureur dans les rues du Maroc. Cette année, cela a même dégénéré en meurtre dans certaines régions du pays. Ce phénomène est connu au Maroc sous le nom de "Tramdena". Quelqu’un de "mramden", est...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.