Autriche : fin du voile à l’école, kippas et coiffe des sikhs autorisées

25 mai 2019 - 15h20 - Ecrit par : A.S

L’Autriche vient d’interdire le port du voile dans les écoles primaires. Le gouvernement a toutefois précisé que la loi ne concerne pas la coiffe des hommes sikhs ou la kippa des juifs.

Un texte de Loi, pour interdire le port du voile dans les écoles primaires, tout en évitant d’essuyer des dénonciations ou des accusations de discrimination. C’est ce qu’a tenté de faire l’Autriche. En effet, le pays vient de promulguer un texte de Loi qui consacre l’interdiction du port de voile, notamment dans les écoles primaires.

Cependant, le gouvernement autrichien a précisé que "la coiffe des hommes sikhs ou la kippa des juifs n’étaient pas concernées par la loi". Du coup, pour éviter les polémiques liées à une quelconque discrimination, la loi en question fait référence à « tout vêtement d’influence idéologique ou religieuse qui couvrirait la tête ».

Cette mesure du gouvernement à en croire l’AFP qui rapporte l’information, n’aura pas réussi à échapper aux critiques et attaques. C’est le cas notamment chez les deux courants de la coalition gouvernementale. En effet, du côté de l’extrême droite (FPÖ), c’est le porte-parole pour l’Education, Wendelin Moelzer, qui a donné de la voix, expliquant que la loi était "un signal contre l’Islam politique". Tandis que du côté des conservateurs (ÖVP) du chancelier Sebastian Kurz, c’est le député ÖVP Rudolf Taschner qui assurait que "le texte était nécessaire pour protéger les filles de l’asservissement".

Pour sa part, l’organisation des musulmans autrichiens IGGÖ avait déjà qualifié la proposition de « honteuse » et de « tactique de diversion », assurant qu’un nombre infime d’écolières seraient concernées. Mieux, l’AFP précise que "presque tous les députés de l’opposition ont voté contre, certains accusant le gouvernement de vouloir faire les gros titres de la presse plutôt que de s’occuper du bien-être des enfants". L’Autriche, faut-il le rappeler, a durci sa politique d’immigration depuis l’arrivée au pouvoir fin 2017 de la coalition ÖVP-FPÖ.

Tags : Religion - Intégration - Autriche - Islam

Nous vous recommandons

France : combien d’étrangers résidents sont-ils nés au Maroc ?

12 % des étrangers résidents en France sont nés au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de l’Institut national de la statistique et des études économiques français (INSEE) publié à la mi-octobre.

Visa : la France et le Maroc échangent pour trouver un accord

Un mois après la décision de la France de durcir les conditions d’octroi de visas aux Marocains, les deux pays multiplient les discussions pour trouver une solution à cette crise.

Le réarmement du Maroc fait peur à l’Espagne

Le réarmement dans lequel s’est lancé le Maroc ces dernières années constituerait, selon certains experts espagnols, une « menace militaire » pour l’Espagne et le détroit.

Classement FIFA : le Maroc devrait passer devant l’Algérie

Le Maroc pourrait intégrer, pour la première fois, le Top 30 mondial du classement FIFA, passant de la 35ᵉ à la 29ᵉ place. Au niveau africain, il devrait passer de la 4ᵉ à la 3ᵉ place, dépassant l’Algérie.

Najat El Hachmi : « le voile est discriminant »

L’écrivaine d’origine marocaine, Najat El Hachmi, a critiqué sur les réseaux sociaux, sa compatriote, Fatima Hamed, la porte-parole du Mouvement pour la dignité et la citoyenneté (MDyC) à Ceuta, qui a porté un hijab lors d’un événement politique. Sa vive...

Le combat de Laïla pour obtenir la nationalité française

Née à Maubeuge en France, il y a plus de 40 ans, Laïla a du mal à obtenir la nationalité française. Pourtant, la jeune femme marocaine semble remplir toutes les conditions pour obtenir le précieux document qui ferait d’elle une citoyenne française à part...

Covid-19 : nouvelles conditions d’entrée au Maroc

Le ministère de la Santé a procédé à l’actualisation des listes des pays classés A ou B, ainsi que les dispositions sanitaires pour les voyages internationaux. Ces nouvelles dispositions entrent en vigueur ce jeudi 18...

L’Espagne maintient fermées les frontières de Sebta et Melilla

Les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc resteront fermées jusqu’au 31 octobre « sous réserve d’une éventuelle modification », selon une ordonnance du ministère de l’Intérieur espagnol publiée samedi au Journal officiel de l’État...

Espagne : deux trafiquants de drogue en provenance du Maroc arrêtés sur une plage

Deux Marocains, poursuivis par la Garde civile pour trafic de drogue, ont été arrêtés sur la plage de Saladillo à Estepona par deux agents de la police nationale qui n’étaient pas en service.

Des Marocains condamnés pour trafic de drogues en Belgique

Douze individus dont des Marocains, membres d’un réseau de trafic de stupéfiants, ont été condamnés par le tribunal de première instance de Liège.