Auxerre-Dijon en 4 jours : le nouveau défi d’Abder El Badaoui

1er août 2020 - 22h00 - Ecrit par : A.P

Quatre jours pour parcourir 307 kilomètres en courant, d’Auxerre à Dijon en aller-retour. C’est le nouveau défi que s’est lancé Abder El Badaoui, le coureur auxerrois.

"C’est pour tester un peu les jambes après ma chute de vélo intervenue juste après le déconfinement…. changer un peu d’air après le confinement…", déclare le coureur qui, l’an dernier, avait déjà fait 2 500 km à pied en un mois, d’Auxerre à Bzou (Maroc).

Dans son périple, il sera accompagné de Michel Naudot, son fidèle suiveur à vélo.

Samedi 1ᵉʳ août, ils prendront départ d’Auxerre. Ils passeront la nuit à Semur-en-Auxois (Côte-d’Or), après 81,8 km de course. Dimanche, ils feront le trajet Semur-en-Auxois et Dijon, sur 71,7km via la D905, puis dormiront dans la Cité des Ducs, avant de reprendre, lundi, le chemin du retour. Après une nuit à Semur, il rejoindra Auxerre le mardi 4 août.

Tags : France - Athlétisme

Aller plus loin

Les nouveaux défis d’Abderrazzak El Badaoui

Le coureur auxerrois d’origine marocaine, Abder El Badaoui s’est lancé deux nouveaux défis qu’il entend relever en 2021.

Le coureur marocain Abder El Badaoui : "Je marche toujours aux sentiments"

Le coureur marocain Abder El Badaoui a réussi son aller-retour Auxerre-Dijon en quatre jours en compagnie de son ami Michel Naudot. Il se dit heureux d’avoir relevé ce défi...

Abderrazzak El Badaoui : défi de 1433 km en vélo solaire jusqu’au Sahara

Le coureur auxerrois d’origine marocaine, Abder El Badaoui, a décidé de se lancer dans un nouveau défi : 1 433 km à vélo solaire au Maroc.

Nous vous recommandons

Le jardin Majorelle parmi les plus beaux jardins du monde

Le jardin Majorelle à Marrakech figure dans le top 20 des plus beaux jardins du monde. C’est ce qui ressort d’un classement d’un site anglophone.

L’arbitre marocain Abdelaziz Lemsallek n’est plus

Le football marocain vient de perdre l’un de ses membres actifs. Il s’agit de l’arbitre marocain Abdelaziz Lemsallek décédé, ce lundi 4 avril, des suites d’un cancer.

Le Maroc veut acquérir 36 hélicoptères BELL-412 EPI

Le Maroc envisage d’acquérir 36 hélicoptères polyvalents de type BELL-412 EPI, auprès de la société américaine Bell Textron Inc. Il s’agit d’appareils de dernière génération qui viendront renforcer la flotte d’hélicoptères des Forces royales air...

« Le Maroc ne renoncera jamais à Ceuta et Melilla »

Javier Otazu, ancien correspondant de l’agence EFE à Rabat et actuellement en poste à New York, estime que le Maroc tient au Sahara et a réussi à faire changer d’avis l’Espagne sur cette question, mais ne renoncera jamais à sa revendication sur Ceuta et...

Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

Comment vont s’opérer le trafic de marchandises et les contrôles sanitaires après la réouverture des frontières de Sebta et Melilla prévue le mardi 17 mai prochain ? C’est la grosse préoccupation des entrepreneurs de Melilla qui demandent à la délégation...

Gazoduc Maghreb-Europe : non au « chantage inacceptable » de l’Algérie

Des députés italiens ont dénoncé « le chantage inacceptable » de l’Algérie qui a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc, arrivé à expiration le 31 octobre dernier.

Les États-Unis renforcent la défense aérienne marocaine

Dans le projet de budget militaire pour l’année 2023, présenté fin juillet au Congrès, les États-Unis prévoient de financer un réseau de défense aérienne dans les pays de la région MENA. L’aide américaine serait destinée aux pays arabes, dont le Maroc, qui ont...

Le Maroc attire à nouveau les investissements directs étrangers

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a enregistré une hausse de 16,9 % durant les huit premiers mois de l’année.

Royal Air Maroc annonce un changement

La compagnie aérienne nationale a mis à jour les conditions d’éligibilité aux vols spéciaux au départ des Émirats arabes Unis, du Portugal et de la Turquie vers le Maroc afin de permettre le retour au royaume d’autres Marocains qui y résident effectivement...

Ceuta et Melilla ne peuvent pas vivre sans le Maroc

Ceuta et Melilla « ne peuvent pas vivre en tournant le dos au Maroc », ont assuré jeudi Kissy Chandiramani (PP) et Dunia Almansouri (CPM), annonçant une métamorphose de la frontière à sa réouverture.