La Belgique déploie un officier de renseignement au Maroc

23 avril 2024 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : P. A

Après avoir déclaré leur soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara, et effectué récemment une visite à Rabat, les autorités belges s’apprêtent à renforcer leur coopération policière avec le Maroc.

Selon Maghreb Intelligence, la Belgique prévoit de nommer dès cet été un officier de renseignement au Maroc en vue de faciliter l’échange d’informations en matière d’immigration irrégulière, de terrorisme et d’extrémisme. Ainsi, cet officier du Service d’information civile (VSSE), le service de renseignement intérieur de Bruxelles, qui sera établi au Maroc, travaillera en synergie avec les services de sécurité marocains pour obtenir et transférer les données sensibles touchant la Belgique.

La nomination de l’officier de liaison belge au Maroc fait suite à la visite de travail à Rabat, du 14 au 16 avril, d’une délégation belge conduite par le Premier ministre Alexander De Croo. Un déplacement qui vise à « renforcer les relations économiques, énergétiques, sécuritaires et migratoires » avec le Maroc, a indiqué sur son compte X. « La visite au Maroc est le début de quelque chose de très prometteur et de très beau […] Ensemble, nous sommes forts. Je suis très optimiste quant à l’avenir de la coopération entre les deux pays », a-t-il écrit.

À lire : Marocains de Belgique : entre intégration réussie et discriminations persistantes

« Cette rencontre a été l’occasion de signer de nombreux accords de coopération entre le Maroc et la Belgique pour établir des partenariats concrets », a déclaré le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, au terme de l’audience accordée à son homologue belge. De son côté, De Croo a réitéré « le soutien de la Belgique au processus mené par les Nations Unies pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable pour les parties » au conflit au Sahara.

Le Maroc et la Belgique entretiennent une bonne coopération militaire, sur la base de l’accord de coopération signé en 1992 et de l’accord technique datant de 1998. Lors de la visite de De Croo à Rabat, les deux parties ont renouvelé leur « volonté d’œuvrer pour promouvoir davantage la coopération afin de relever les défis communs ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Belgique - Coopération - Terrorisme

Aller plus loin

L’Espagne veut renforcer sa coopération policière avec le Maroc

Le directeur de la Garde civile, Leonardo Marcos, a réaffirmé mercredi depuis Ceuta la volonté de l’Institut armé de « renforcer » la « magnifique coopération » avec les forces...

Saisie de biens appartenant à des criminels Belgo-Marocains

Le ministre belge de la Justice, Paul Van Tigchelt, a salué mardi la bonne coopération policière entre la Belgique et le Maroc, laquelle a permis la saisie des biens des...

Fraude au logement social : la Belgique traque les Marocains

En Flandre, le couperet est tombé pour près de 500 locataires sociaux, dont des Marocains, qui, en l’espace de trois ans, ont été démasqués comme propriétaires de biens...

Belgique : une intégration réussie mais incomplète pour les Marocains

Selon une récente étude menée par le gouvernement flamand, malgré des avancées notables dans plusieurs domaines, les citoyens d’origine migratoire de troisième génération font...

Ces articles devraient vous intéresser :

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.