Après 13 ans de prison, Hassan Iasir, meurtrier d’une policière, est libre

21 décembre 2021 - 15h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le tribunal d’application des peines de Bruxelles a accordé la liberté complète à Hassan Iasir, l’un des trois hommes condamnés en 2011 pour home-jacking avec circonstance aggravante de meurtre sur la jeune policière, Kitty Van Nieuwenhuysen.

Hassan Iasir a complètement recouvré la liberté, fait savoir RTL.be. La cour d’assises de Bruxelles avait condamné le Marocain et ses complices Noureddine Cheikhni et Galip Kurum à 30 ans de prison le 12 avril 2011. Les trois prévenus avaient tiré de sang-froid sur la jeune policière de 23 ans alors qu’elle effectuait une ronde en compagnie d’une de ses collègues. Elle était décédée sur le coup. Quant à sa collègue, elle a eu la vie sauve. En mai, Hassan avait obtenu la surveillance électronique puis bénéficier d’une libération conditionnelle.

À lire : Belgique : l’expulsion d’un Marocain fait polémique

À l’époque, Théo Francken, secrétaire d’État à la migration avait ordonné l’expulsion de Hassan qui purgeait en Belgique sa peine de 30 ans de prison vers le Maroc. Mais la Cour de cassation avait annulé cette mesure d’expulsion arguant que le mis en cause est né en Belgique.

C’est une nouvelle vie qui commence pour l’ex-détenu désormais complètement libre de ses mouvements.

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Droits et Justice

Aller plus loin

Espagne : un Marocain risque 12 ans de prison pour agression sur un policier

Bilal M., d’origine marocaine, a été arrêté pour avoir violemment agressé un policier qui lui avait demandé de mettre son masque dans un bus. La défense de l’agent blessé...

Du nouveau dans l’enquête sur le policier tué à Casablanca

Les éléments de la BNPJ et de la DGST poursuivent leurs enquêtes pour arrêter les auteurs du meurtre de l’agent de police dont le corps calciné a été retrouvé jeudi dans les...

Belgique : l’expulsion d’un Marocain fait polémique

L’une des dernières actions de Theo Francken, exactement un jour avant qu’il ne quitte son poste de Secrétaire d’Etat à l’asile et à la migration, a été d’ordonner l’expulsion...

France : liberté provisoire pour la Marocaine soupçonnée d’avoir tué ses deux filles

Une Marocaine en détention provisoire à Gradignan depuis plus de quatre ans, a été libérée mercredi. Naïma B. est soupçonnée d’homicide sur ses deux petites filles handicapées,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...