Belgique : l’opposition appelle à l’expulsion des détenus marocains

2 avril 2022 - 09h00 - Belgique - Ecrit par : G.A

Parmi les 10 912 personnes détenues dans les prisons en Belgique, on compte 4716 prisonniers d’origine étrangère dont 872 Marocains. Le parti d’opposition N-VA souhaite que le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne signe de nouveaux traités d’extradition avec les pays d’Afrique du Nord afin de procéder à l’expulsion des criminels étrangers.

Actuellement, 43,2 % de la population carcérale belge est d’origine étrangère. Une situation qui fait réagir l’opposition belge. Selon les chiffres publiés par la députée N-VA Sophie De Wit, dans les prisons belges, il y a 872 détenus marocains, 500 Algériens et 371 Néerlandais. La députée De Wit pointe du doigt la surpopulation carcérale qui selon elle, crée une atmosphère tendue dans les prisons belges et milite pour l’extradition des prisonniers étrangers. 

À lire : Un Belge en prison au Maroc après un piège tendu par son ex-femme

Pourtant de 2019 à 2021, la Belgique a expulsé 211 prisonniers. Entre 2014 et 2018, il y avait une moyenne de 49 prisonniers expulsés par an vers les Pays-Bas, la Roumanie, la France, la Pologne et la Bulgarie. En dehors de l’Union européenne, expulser un prisonnier nécessite le consentement du pays d’origine. Selon l’accord bilatéral entre le Maroc et la Belgique, « seules les personnes condamnées à titre définitif à une peine de plus de trois ans et n’ayant aucun droit de séjour en Belgique peuvent être rapatriées ».

À lire : Un Belge recherché par Interpol arrêté à Casablanca

De plus, le Maroc n’est pas obligé d’accepter le rapatriement des condamnés qui sont nés en Belgique ou qui y ont des parents ou des enfants. C’est certainement la raison pour laquelle depuis 2014, la Belgique n’a expulsé que trois prisonniers marocains. Toutefois, selon les derniers chiffres, 265 prisonniers marocains remplissent les conditions pour un transfert, ainsi que 195 Algériens et 41 Tunisiens. « Mais l’Algérie nous a fait savoir qu’elle ne pouvait pas négocier un traité », a déclaré Van Quickenborne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Extradition - Prison - Rapatriement

Aller plus loin

Polémique en Belgique sur l’expulsion d’un Marocain

Le Conseil du contentieux des étrangers (CCE) belge s’est opposé à l’expulsion du Marocain Abdallah Ouahbour, reconnu pourtant comme une « menace pour la société ».

Accusé d’avoir tué son épouse, un Marocain devant la justice belge

Le procès de Mokhtar Ammari, un Marocain de 57 ans, accusé d’avoir tué son épouse, Fatima Khayer (48 ans) va s’ouvrir mercredi 21 avril, devant la cour d’assises de Liège. Au...

Belgique : les Marocains parmi les rares travailleurs étrangers dans la santé

En Belgique, les Marocains figurent parmi les rares travailleurs étrangers dans le secteur des soins de santé. Dans le pays, moins d’un travailleur sur dix, n’est pas Belge.

Belgique : lourdes peines pour deux dangereux criminels qui se trouveraient au Maroc

Soupçonnés de trafic de drogues en provenance du Maroc, de kidnapping et séquestration d’un Belge en Espagne, Hamza Akarkach et Aziz Mozoune, deux dangereux criminels,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.