Accusé d’avoir tué son épouse, un Marocain devant la justice belge

19 avril 2021 - 19h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le procès de Mokhtar Ammari, un Marocain de 57 ans, accusé d’avoir tué son épouse, Fatima Khayer (48 ans) va s’ouvrir mercredi 21 avril, devant la cour d’assises de Liège. Au menu de la première audience : la constitution du jury.

Les faits remontent au 10 février 2019. Mokhtar Ammari avait assassiné son épouse dans un appartement de Fléron, rapporte Belga. Un membre de la famille de la victime avait découvert dans la soirée le corps sans vie de Fatima Khayer baignant dans une mare de sang. Alertés, les ambulanciers s’étaient rendus sur la scène du crime où ils avaient interpellé Mokhtar Ammari. Celui-ci avait tenté de se suicider en ingurgitant de l’ammoniaque et de l’essence. Le médecin légiste, qui a autopsié la dépouille de Fatima Khayer, a relevé 23 coups de couteau sur le corps de la victime dont 10 dans l’abdomen, cinq dans le dos et trois dans le cou. Mokhtar aurait tué son épouse en fin de matinée le 10 février 2019.

Le couple avait convolé en justes noces au Maroc avant de s’installer en Belgique où il vivait Mokhtar depuis plus de 40 ans. Leur vie de couple n’a pas été un long fleuve tranquille. Ils se disputaient le plus souvent. L’approche religieuse n’était pas la même. Après leur divorce en 2012 pour des raisons administratives et financières, ils vivaient toujours ensemble. Fatima Khayer avait voulu se séparer de Mokhtar Ammari. Sans succès. Elle redoutait ses réactions. Son compagnon est décrit comme un homme jaloux et soupçonneux. Il aurait plusieurs fois menacé de la tuer.

Mercredi, le procès de Mokhtar Ammari va s’ouvrir. Les avocats Philippe Zevenne et Alexandre Wilmotte vont assurer sa défense. D’ores et déjà, il récuse la préméditation des faits. « Mokhtar Ammari était accoutumé à la vie en Belgique. Sa femme pratiquait la religion de manière plus rigoriste. Plusieurs conflits opposaient le couple qui avait de plus en plus de difficultés à se supporter. Les faits se sont produits dans le contexte d’une dispute », indique Zevenne.

Sujets associés : Belgique - Procès - Liège - Homicide

Aller plus loin

Une Marocaine tuée par son petit ami en Turquie

Un Britannique d’origine syrienne, Jorane Mohammed Atta, résidant à Istanbul a poignardé à mort sa compagne, Samira El Khadir, une Marocaine de 38 ans, dimanche 14 février. À...

Belgique : les frères El Bakraoui avaient tué pour « voir ce que ça faisait »

L’un des terroristes qui a participé aux attentats du 22 mars 2016 planifiés ensemble avec Ibrahim et Khalid El Bakraoui ont fait des révélations sur les défunts frères. En...

Belgique : un MRE, chasseur de djinns, devant la justice

Mohamed, un Marocain résidant en Belgique, « thérapeute traditionnel » fait face à la justice après avoir été accusé d’avoir violé des femmes lors des séances de désenvoûtement....

Belgique : début du procès de Mokhtar Ammari, accusé d’avoir tué sa femme

Le procès de Mokhtar Ammari, un Marocain de 57 ans accusé d’avoir tué son épouse dans un appartement à Fleuron, s’est ouvert lundi 26 avril devant la cour d’assises de Liège. Sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.