Recherche

Des Belgo-marocains toujours bloqués au Maroc

© Copyright : DR

26 mars 2020 - 12h30 - Marocains du monde

L’interruption des liaisons aériennes en provenance et à destination du Maroc, a occasionné une situation inconfortable pour de nombreux Belgo-marocains qui attendent désespérément de rentrer chez eux. Des vols spéciaux ont été affrétés à l’initiative du ministère des Affaires étrangères belge, mais cela n’a pas suffi à rapatrier tout le monde.

Sur Facebook, l’appel d’une internaute, Amal, aux ministres, au consul de Belgique au Maroc et à la presse, interpelle. "Je m’adresse à vous au nom de mes parents, deux Belges partis le 4 mars à Tanger au Maroc, pour passer leurs vacances, comme à leur habitude". Mais malheureusement, tout est allé très vite. Les premiers cas de coronavirus sont enregistrés dans le pays. Les mesures mises en place sont drastiques. Les parents d’Amal parviennent à passer les contrôles routiers et arrivent à Fès. "Après des heures de patience, un stress incommensurable et une fatigue insoutenable, on leur annonce qu’il n’y aura aucun vol. Effondrés, ils ne peuvent se résoudre qu’à rentrer à Tanger, sans avoir dormi de la nuit", raconte-t-elle.

Des messages comme celui d’Amal défilent à longueur de journée sur les réseaux sociaux. "Mes parents aussi sont bloqués à Tanger. C’est scandaleux", réagit un autre internaute, qui trouve que la Belgique aurait pu faire davantage pour les binationaux bloqués au Maroc. Il y a plusieurs jours, les Affaires étrangères belges ont invité leurs ressortissants à l’étranger qui désirent rentrer à se manifester auprès des représentations belges locales. Mais il leur faut d’abord s’inscrire sur le site travellersonline.diplomatie.be. Là encore, les récriminations ne manquent pas. "Samedi et dimanche, nous avons eu 30 000 inscriptions sur ce site", explique à rtbf.be, Arnaud Gaspart, porte-parole du SPF Affaires étrangères. "Maintenant, nous en sommes à 27 000. Mais il est difficile d’en tirer des conclusions sur le nombre réel de Belges présents à l’étranger.

Ce week-end, malgré les restrictions de déplacements décrétées un peu partout dans le monde, la Belgique a opéré le rapatriement de ressortissants coincés en Tunisie. Le vendredi 20 mars, Air Belgium a rapatrié des voyageurs depuis l’Argentine. Le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin, a rappelé lundi soir que "plusieurs centaines de ressortissants belges bloqués à l’étranger" ont déjà regagné la Belgique. Mais ceux de la communauté belgo-marocaine attendent leur tour. C’est dans cette attente qu’une rumeur a commencé par circuler sur le fait que les autorités locales auraient décidé de garder tous les binationaux sur leur territoire. "Quand vous avez la double nationalité belgo-marocaine, les autorités marocaines considèrent que les ressortissants marocains pour le moment ne quittent pas le territoire", confirme le ministre Goffin, interrogé par la RTBF. "Chaque pays organise la gestion de ses ressortissants comme il le souhaite".

Contacté par la RTBF, Mohammed Ammeur, l’ambassadeur du Maroc à Bruxelles, n’a pas souhaité se prononcer sur la question. Mais selon la partie belge, l’état d’urgence sanitaire décrété pour un mois au Maroc n’arrange pas les choses et rend plus difficile un quelconque rapatriement. Tous les binationaux qui se trouvent dans la même situation que les Belgo-Marocains, sont invités à se rendre sur la page Facebook #Belgessolidaires. L’idée est que des Belges qui résident dans un pays étranger de manière permanente, offrent des conseils pratiques et de l’aide aux ressortissants actuellement bloqués sur place en raison de l’épidémie de coronavirus.

Mots clés: Belgique , Rapatriement , Plainte , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact