Brahim Ghali : des révélations sur son départ d’Espagne

4 septembre 2021 - 18h00 - Ecrit par : S.A

On en sait un peu plus sur les circonstances du départ d’Espagne du leader du Polisario. Brahim Ghali avait été admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité en avril dernier après avoir contracté le Covid-19 et était retourné en Algérie dans des circonstances floues.

La préfecture de police de Navarre a enfin répondu à la demande du chef du tribunal d’instruction numéro 7 de Saragosse, celle de lui fournir « des informations sur certaines circonstances » concernant le départ d’Espagne de Brahim Ghali. Dans un rapport envoyé au juge d’instruction Rafael Lasala, elle a affirmé que le leader du Polisario avait quitté l’aéroport de Pampelune-Noain pour l’Algérie sans passeport ni document prouvant son identité, rapporte La Razon.

À lire : Ce qu’a déclaré Brahim Ghali au juge en juin dernier

Selon les explications de la police, le leader du Polisario « a été autorisé à quitter le territoire national, car il s’agissait d’un départ volontaire », en vertu du règlement de l’immigration. Ce règlement établit que toute personne peut quitter l’Espagne « avec des papiers défectueux ou même sans papiers » s’il n’y a pas d’interdiction ou d’empêchement de quelque nature que ce soit de l’avis des services de police de contrôle.

À lire : Enfin le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne connu

Brahim Ghali est arrivé à l’aéroport dans une « ambulance médicale » accompagné de son prétendu « médecin personnel, précise le rapport. L’ambulance est entrée par la porte nord de l’aéroport et s’est garée à l’intérieur, au pied de la piste, sans que le patient et son compagnon ne quittent l’ambulance à aucun moment ».

À lire : Le Maroc a imposé ses conditions dans le départ de Brahim Ghali

Lors de l’identification de toutes les personnes devant prendre l’avion, les responsables de la Brigade provinciale des étrangers et des frontières de Pampelune sont face à quatre personnes : une personne avec un passeport algérien et un visa français, une avec un passeport espagnol, une avec un « passeport délivré par l’Espagne avec la nationalité apatride », qui a également fourni le NIE et une autre sans papiers affirmant être Brahim Ghali. Son prétendu médecin a “corroboré” l’information, précise le rapport de la police.

Tags : Espagne - Algérie - Polisario - Brahim Ghali

Aller plus loin

L’Espagne cherche-t-elle à éviter une nouvelle crise avec le Maroc ?

L’Espagne continue de jouer l’apaisement avec le Maroc. Il a été interdit à des journalistes de la chaine publique espagnole TVE de participer à un voyage professionnel aux camps de...

Brahim Ghali demande au juge espagnol de renoncer aux charges contre lui

Après sa comparution le 1ᵉʳ juin devant la Haute cour nationale en Espagne et son retour en Algérie, Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, a demandé au juge Santiago Pedraz...

Le Maroc a imposé ses conditions dans le départ de Brahim Ghali

Le Maroc a contraint l’avion du gouvernement algérien, qui était censé assurer le retour de Brahim Ghali en Algérie après sa comparution, à faire demi-tour en plein...

Espagne : l’affaire Brahim Ghali classée « secret défense » ?

Le gouvernement espagnol tente une nouvelle fois d’enterrer l’affaire de l’entrée illégale de Brahim Ghali en Espagne. Il a décidé d’opter pour la stratégie du « secret défense » par...

Nous vous recommandons

Algérie : une base aérienne militaire près de la frontière marocaine

L’Algérie a décidé de construire une base aérienne militaire près de la frontière marocaine. Dans ce sens, elle développerait une partie de l’aéroport de Tindouf.

Maroc : des bonbonnes de gaz retirées du marché

Les bonbonnes de gaz de plus de 40 ans seront désormais retirées du marché. Le gouvernement a décidé de les interdire pour éviter les multiples drames dont elles sont la source.

La délocalisation d’activités de Stellantis au Maroc inquiète les salariés français

S’il est un sujet qui préoccupe les salariés français du groupe automobile Stellantis, c’est bien la délocalisation des activités au Maroc et en Inde pour des raisons de coûts salariaux.

Israël propose des formations aux Marocains

Des étudiants marocains ainsi que ceux de 4 autres pays arabes pourront profiter d’une formation dans le domaine des hautes technologies organisée par Israël.

Espagne : un Marocain remporte deux courses le même jour (vidéo)

L’athlète marocain Moha Bakkali a réalisé un record du monde après avoir remporté deux marathons le jour de la Saint-Silvestre, à Gijón et Oviedo.

Lot : il était à deux doigts de rater son vol à destination du Maroc à cause d’un test PCR

Alors qu’il s’apprêtait à partir en vacances au Maroc, Nassim*, un habitant de Cahors, était à deux doigts de rater son vol. Et pour cause, il a été testé faussement positif au Covid-19.

Une étudiante arrêtée à Salé pour prostitution et proxénétisme

Accusée d’avoir livré des filles qu’elle a fait venir au Maroc pour se prostituer, une étudiante en master a été arrêtée puis placée en détention préventive à la prison d’Al Arjat à Salé. Elle serait membre d’un réseau international de proxénétisme...

De nouvelles révélations sur les incendies en Algérie après les accusations contre le Maroc

« Abdelmohssine Abou Jalibi », un membre d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) accuse l’Algérie d’être responsable des incendies qui ont ravagé le Nord de son pays voisin et pour lesquels Alger avait accusé...

L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Mohamed Essrhir et Mehdi Aghfir, deux étudiants marocains en 3e et 5e année de médecine à l’Université nationale de Kharkiv (Ukraine), ont réussi à quitter la ville et le pays avec d’autres camarades, après les premières attaques de la...

Ibrahim Ouassari, un MRE devenu un as du digital à Molenbeek

Sans background académique, Ibrahim Ouassari, un Marocain de 43 ans, a réussi à se frayer un chemin dans le digital. Co-fondateur de MolenGeek, marque présente dans huit villes européennes (en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie) et depuis peu, en...