Affaire Ghali : nouvelle comparution de Camilo Villarino

13 septembre 2021 - 14h00 - Ecrit par : A.P

L’ancien chef de cabinet du ministère espagnol des Affaires étrangères, Camilo Villarino, comparaîtra ce lundi devant le juge en charge de l’affaire Brahim Ghali. Selon le haut commandement de l’armée de l’air, c’est lui qui aurait donné l’ordre de ne pas soumettre le leader du Front Polisario et sa suite aux formalités douanières à son arrivée en Espagne.

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, en charge de l’affaire Brahim Ghali, interrogera aujourd’hui Camilo Villarino, l’ancien chef de cabinet de l’ancien ministre des Affaires étrangères Arancha González Laya, et le lieutenant général de l’état-major général de l’armée de l’Air, Francisco Javier Fernández Sánchez, fait savoir La Razon.

À lire : Affaire Ghali : l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères devant la justice

Villarino serait celui qui aurait ordonné à l’armée de l’air de ne pas soumettre Brahim Ghali aux formalités douanières à son arrivée le 18 avril dans un avion médicalisé sur la base aérienne de Saragosse. Selon le juge Lasala, aucun élément n’indique que le commandement militaire connaissait l’identité de la personne arrivée en Espagne « sans passeport diplomatique ou était exemptée pour quelque raison que ce soit du contrôle des passeports et des douanes ».

Le ministère public exercé par Antonio Urdiales, soutient pour sa part que les échanges sur WhatsApp entre Villarino et le général sont « tellement édifiants », car « l’un ordonne à l’autre de violer tous les principes du contrôle frontalier dans l’espace Schengen ». Pour le parquet, il s’agit d’un « plan parfaitement préparé par les supérieurs de Villarino et le général lui-même pour faire passer Ghali en Espagne ». Et d’ajouter que Villarino « n’a pas agi dans l’exercice légitime de sa fonction », provoquant ainsi une grave crise diplomatique avec le Maroc.

À lire : Un juge cherche désespérément le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

L’ancien deuxième chef d’état-major de l’armée de l’air précisait au juge le 13 juillet que suivant les communications avec les Affaires étrangères, « il était personnellement chargé de transférer au chef général de la base aérienne de Saragosse l’ordre de ne pas contrôler les documents du chef du Front Polisario, arrivé en Espagne pour des raisons humanitaires ».

Quant à Villarino, il avait indiqué par écrit au juge qu’en réponse à la question du général Fernández Sánchez de savoir si « les procédures douanières ou d’immigration doivent être effectuées », il s’est limité à préciser « que cela n’était pas nécessaire, cette réponse étant parfaitement conforme à la fois à la pratique établie et à la législation en vigueur ».

À lire : Brahim Ghali : des révélations sur son départ d’Espagne

Le leader du Front Polisario a été admis le 18 avril à l’hôpital de San Pedro de Logroño, où il est resté jusqu’au 1ᵉʳ juin, date de sa comparution devant le juge de l’Audience nationale, avant de retourner en Algérie quelques heures plus tard.

Tags : Espagne - Droits et Justice - Brahim Ghali

Aller plus loin

Un juge cherche désespérément le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Un juge a demandé aux autorités de l’armée de l’air à Saragosse de lui révéler l’instance qui a autorisé l’atterrissage de l’avion qui a transporté le leader du Polisario, Brahim Ghali...

Brahim Ghali : des révélations sur son départ d’Espagne

On en sait un peu plus sur les circonstances du départ d’Espagne du leader du Polisario. Brahim Ghali avait été admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité en avril...

Affaire Ghali : le Maroc renonce aux poursuites judiciaires contre les autorités espagnoles

Le Maroc a décidé de mettre fin à l’action judiciaire en cours contre les autorités espagnoles, notamment contre Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet de l’ancienne...

Affaire Ghali : l’ex-ministre Arancha Laya convoquée par le juge

L’enquête sur l’entrée de Brahim Ghali en Espagne en avril dernier semble se diriger vers la responsabilité directe de l’ex-ministre des Affaires étrangères espagnole, Arancha...

Nous vous recommandons

Une Marocaine séquestre un homme pour l’obliger à l’épouser

Les gendarmes d’Asni, dans la province d’Al Haouz, ont arrêté mardi une femme qui a séquestré et torturé, avec l’aide de deux complices, un homme pour le contraindre à l’épouser.

Botola Pros : voici les primes reçues par les clubs marocains

La prime touchée par le Wydad Casablanca (WAC) suite à son sacre en « Botola Pros » marocaine de football cette saison, s’élève à 3 millions de DH. De l’oxygène pour les caisses du club asphyxiées par des...

Recherché par Interpol, un Français arrêté à Casablanca

Les services de la police judiciaire de Casablanca ont arrêté Noureddine B., un baron de drogue français d’origine algérienne sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités françaises. Il sera bientôt extradé vers la...

Transavia annule des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne low cost Transavia Netherlands prévoit d’annuler de nombreux vols vers des destinations comme le Maroc cet été. À l’origine de cette décision, le manque de Personnel navigant commercial...

En pleine crise, Marrakech veut acheter des voitures de luxe

La mairie de Marrakech, dirigée par Fatima-Zahra Mansouri, a décidé de louer 10 voitures de luxe pour un montant de plus 2 millions de dirhams. Cette décision soulève déjà de vives critiques.

Une traversée Tanger Med-Marseille a failli virer au drame (photos)

Parti de Tanger Med pour Marseille, un ferry a failli faire naufrage à cause des conditions météorologiques défavorables. Une centaine de Français, citoyens européens et MRE se trouvaient à bord du...

« Le Maroc a manqué aux Français »

L’annonce de la réouverture de l’espace aérien marocain à partir du 7 février réjouit les voyagistes qui affichent un optimisme certain pour la saison printemps-été. Ils misent sur la destination Maroc pour se refaire une bonne santé financière en ces temps...

MRE : voici comment rentrer au Maroc par bateau via l’Espagne (document)

Attendu depuis plus de deux ans par les Marocains résidant à l’étranger, l’entrée au Maroc est désormais possible par voie maritime via l’Espagne. Toutefois, des conditions provisoires sont prévues.

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Le Haut-commissariat au plan (HCP) fait savoir que l’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré, au cours du mois de mars 2022, une hausse de 1,8 % par rapport au mois précédent.

Quand Sound Energy redonne vie au Gazoduc Maghreb Europe

La société britannique Sound Energy entend donner une nouvelle vie au gazoduc Maghreb-Europe (GME). Dans ce sens, elle a conclu un accord contraignant de vente et d’achat de gaz (le “GSA”) concernant le développement de la phase 2 de la concession de...