Affaire Ghali : l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères devant la justice

11 août 2021 - 22h50 - Ecrit par : A.P

Le président du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, a décidé de citer à comparaître le diplomate Camilo Villarino, l’ancien chef de cabinet du ministère espagnol des Affaires étrangères, dans le cadre de l’enquête judiciaire en cours sur l’arrivée de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un avion présidentiel algérien à la base militaire de Saragosse. L’audience est prévue pour le début du mois de septembre.

Le juge a cité à comparaître Camilo Villarino à la demande du ministère public et l’audience est annoncée pour début septembre, indiquent à Heraldo des sources judiciaires. L’occasion sera offerte à l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères de donner sa version des faits en ce qui concerne l’arrivée de Brahim Ghali en Espagne. Villarino avait déjà précisé, dans une brève réponse écrite au juge, qu’il avait indiqué au lieutenant-général qu’il « n’était pas nécessaire » de faire passer Ghali et sa suite par la douane ou l’immigration, assurant qu’il s’agissait « d’une réponse parfaitement cohérente, à la fois avec la pratique établie et avec la législation en vigueur ».

À lire : Nouvelles révélations sur l’arrivée de Brahim Ghali en Espagne

Le lieutenant-général Francisco Javier Fernández Sánchez, deuxième chef d’état-major des forces aériennes, assistera également à cette audience en tant que témoin. Le juge a estimé sa présence nécessaire, dans la mesure où c’est lui qui a révélé avoir reçu des instructions de la part de Villarino afin de faire atterrir l’avion présidentiel algérien transportant le leader du Front Polisario sur la base de Saragosse et de ne pas les soumettre au contrôle douanier. En revanche, le juge n’a pas jugé utile de convoquer à cette audience le général José Luis Ortiz Cañavate, chef de la base aérienne de Saragosse. Celui-ci avait déjà déclaré avoir reçu un ordre de l’état-major général de l’armée de l’air, à la demande du ministère des Affaires étrangères, afin de ne pas exiger un passeport au leader du Front Polisario à son arrivée.

À lire : Enfin le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne connu

Par ailleurs, le juge d’instruction a également décidé de convoquer comme témoin à cette audience prévue en septembre, Eliseo Sastre Esteve, le chef de cabinet de la présidence du gouvernement de La Rioja. Ce sera l’occasion pour le juge de clarifier un point du rapport de la police nationale de Logroño qui fait état de ce que Brahim Ghali a été admis à l’hôpital de San Pedro de Logroño sous le faux nom de Mohamed Benbatouche, une identité qui aurait été fournie par le chef de cabinet du gouvernement de la Rioja, selon les déclarations du chef de l’unité de soins intensifs et le directeur du centre.

L’arrivée de Brahim Ghali en Espagne le 18 avril a provoqué une crise diplomatique majeure avec le Maroc, laquelle perdure depuis lors. Le président Pedro Sánchez a remercié la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya pour avoir tenté de calmer le Maroc et d’apaiser les tensions. Elle a été remplacée par José Manuel Albares qui s’active pour rétablir rapidement les relations avec le royaume, « un pays partenaire et ami ».

Tags : Espagne - Droits et Justice - Brahim Ghali - Forces Royales Air

Aller plus loin

Affaire Ghali : l’étau se resserre autour de Camilo Villarino

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, soupçonne Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet d’Arancha González Laya, d’avoir caché des informations au...

Affaire Ghali : l’Espagne s’explique devant l’ONU

L’affaire Brahim Ghali du nom du chef du Polisario, admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité le 18 avril dernier après avoir contracté le Covid-19, a atterri à...

Nouvelles révélations sur l’arrivée de Brahim Ghali en Espagne

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sans fournir des informations sur l’identité des personnes à bord de l’avion de la présidence algérienne qui transportait Brahim Ghali,...

Affaire Ghali : l’État espagnol assure la défense de González Laya

Le bureau du procureur général a accepté d’assurer la défense d’Arancha González Laya dans l’affaire Ghali, comme il le fait déjà pour son ancien bras droit au ministère des Affaires...

Nous vous recommandons

Cette année, des mariages beaucoup plus chers au Maroc

Éviter une nouvelle année blanche. C’est l’objectif porté par les professionnels du secteur événementiel, visiblement heureux de l’assouplissement des restrictions liées au covid et de l’ouverture des frontières, par conséquent, de la reprise des cérémonies de...

Casablanca : souriez, vous êtes filmés !

La ville de Casablanca s’est dotée d’un poste central de commandement et de coordination, destiné à une meilleure gestion de la sécurité routière et à l’intégration de la technologie dans le contrôle urbain via des...

Les produits marocains veulent séduire les Américains

Le Maroc vient de lancer aux États-Unis une grande campagne de communication appuyée d’un showroom éphémère. Cette opération qui se déroulera au quartier de Hudson Yards Public Square & Gardens, vise à promouvoir l’offre exportable du...

Le dirham en hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,34 % face à l’euro et est restée quasi stable vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 02 et 08 décembre 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Maroc-Espagne : les liaisons maritimes reprennent début avril

Le trafic maritime entre le Maroc et le l’Espagne devrait reprendre début avril, après deux ans de suspension. Le premier ferry partira du port de Tarifa à destination du port de Tanger le 7 avril.

Le Maroc, le choix du milliardaire Elon Musk

Les pièces automobiles de la marque Tesla du milliardaire Elon Musk vont être en partie fabriquées au Maroc. À la manœuvre, la société américaine STMicroelectronics, implantée à Bouskoura dans la région de...

Gratuit, le zoo de Casablanca ouvre très bientôt

Après des mois de rénovation, le zoo d’Aïn Sebaa à Casablanca va bientôt accueillir ses premiers visiteurs. Les visites seront gratuites.

Ashraf Sekkaki suspecté de diriger un réseau de trafic de drogue en prison au Maroc

Condamné en 2011 à douze ans d’emprisonnement pour son évasion de la prison de Bruges, le Belgo-marocain Ashraf Sekkaki continue de purger sa peine non loin de Rabat. Dans un entretien téléphonique accordé à HLN, il a évoqué divers sujets concernant sa vie...

Un Algérien recherché par la France arrêté à Casablanca

Un Algérien recherché depuis plus de 10 ans en France a été arrêté dimanche à Casablanca suite à un mandat d’arrêt international diffusé par Interpol.

Wizz Air suspend des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Wizz Air va mettre fin à la liaison Dortmund-Marrakech. Cette suspension intervient après que la low-cost hongroise a décidé de fermer ses bases de Dortmund et Riga.