Enfin le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne connu

5 juillet 2021 - 10h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Les autorités de l’armée de l’air à Saragosse ont fini par révéler au juge en charge du dossier l’instance qui a autorisé l’atterrissage de l’avion qui transportait le leader du Polisario, Brahim Ghali en Espagne, le 18 avril.

Le commandement militaire de la base de Saragosse a enfin répondu au juge espagnol Rafael Lasala, président du tribunal d’instruction numéro 7 de Saragosse. Dans une correspondance, le général José Luis Ortiz-Cañavate, chef de la base aérienne de Saragosse a affirmé avoir « reçu le 18 avril un ordre par téléphone de l’État-major de l’armée de l’Air, de ne pas faire passer par le contrôle des passeports ou par la douane » le chef des séparatistes, rapporte El Español. Il précisera que c’est la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, qui a donné cet ordre au ministère de la Défense, qui l’a, à son tour, instruit.

À lire : Un juge cherche désespérément le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

« C’est pourquoi, on ne savait pas qui se trouvait dans cet avion, puisque aucun de ses occupants n’a été identifié », explique le général José Luis Ortiz-Cañavate. L’information reçue par téléphone fait état de ce qu’«  un patient muni d’un passeport diplomatique algérien voyageait à bord de cet avion est arrivé sur une civière médicalisée et était accompagné d’une personne ».

Le haut responsable militaire ajoutera que les noms des passagers étaient inconnus, car les passeports n’ont pas été demandés. « Or, conformément aux procédures en vigueur, toute personne qui atterrit dans cet aéroport en provenance d’un pays hors de la zone Schengen doit être soumise à un contrôle d’identité et de titres de voyages », souligne-t-il.

À lire : Nouvelles révélations sur l’arrivée de Brahim Ghali en Espagne

Le rapport adressé au juge indique que l’avion qui a transporté Brahim Ghali avait atterri au commandement aérien militaire de l’aéroport de Saragosse le 18 avril à 19h25. Après son arrivée à La Rioja dans une ambulance médicale, il a été admis dans un hôpital de Logroño, sous fausse identité algérienne (Mohamed Benbatouch).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Polisario - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le gouvernement espagnol était au courant de l’arrivée de Ghali

Camilo Villarino, le chef de cabinet d’Arancha González Laya, ancienne ministre des Affaires étrangères, est celui qui a ordonné à l’état-major de l’armée de l’air de ne pas...

Espagne : l’affaire Brahim Ghali classée « secret défense » ?

Le gouvernement espagnol tente une nouvelle fois d’enterrer l’affaire de l’entrée illégale de Brahim Ghali en Espagne. Il a décidé d’opter pour la stratégie du « secret défense...

Affaire Ghali : nouvelle comparution de Camilo Villarino

L’ancien chef de cabinet du ministère espagnol des Affaires étrangères, Camilo Villarino, comparaîtra ce lundi devant le juge en charge de l’affaire Brahim Ghali. Selon le haut...

« Il est impossible pour Ghali d’entrer en Espagne à l’insu du gouvernement »

Interrogé sur le procès qui démarre en septembre au sujet de l’arrivée du leader du Front Polisario en Espagne, le diplomate espagnol Inocencio Arias a déclaré lundi à ’El...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.