Ce qu’a déclaré Brahim Ghali au juge en juin dernier

10 août 2021 - 11h00 - Ecrit par : A.P

Lors de sa comparution par visioconférence le 1ᵉʳ juin depuis l’hôpital de San Pedro de Logroño, Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, accusé de torture et de diverses violations de droits de l’Homme, avait affirmé au juge Santiago Pedraz qu’il ne reconnaissait pas les faits et qu’en aucun cas, il ne renoncerait à son « immunité diplomatique ».

« Je ne suis ni un bourreau ni un violeur, mais un simple combattant pour la dignité, la souveraineté et l’indépendance de mon peuple et des peuples que je peux aider », a déclaré Ghali pendant sa comparution, rejetant en bloc les accusations de torture portées à son encontre. Au cours de cette audience, le chef du Front Polisario a accusé le Maroc d’être à la base des deux plaintes déposées contre lui, rapporte la Razòn.

À lire : Un témoin confirme avoir été torturé sur ordre de Brahim Ghali

Interrogé par son avocat Manuel Ollé, Ghali a affirmé que la plainte de Fadel Breica, militant sahraoui d’origine espagnole et victime présumée de torture dans les camps de Tindouf entre juin et novembre 2019, est « injustifiée » et « sans fondement ». Le chef du Polisario avait aussi ajouté qu’il ne connaît même pas le plaignant, « qu’il n’a donné aucune sorte d’ordre, qu’un chef d’État n’est pas là pour s’occuper de tout et de rien, qu’il a d’autres tâches beaucoup plus importantes », et qu’en aucun cas, il ne renoncera à son « immunité diplomatique » en tant que président de la RASD.

À lire : Brahim Ghali fixé sur sa date de comparution

« Nous sommes à un procès dont le seul et unique but est politique : attaquer le Front Polisario et son chef qui lutte depuis plus de 40 ans pour le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui », a ajouté l’avocat de Ghali qui semble pointer un doigt accusateur vers le Maroc.

Le juge Pedraz avait rejeté la demande de mise en détention provisoire de Ghali proposée par l’avocate de Fadel Breica, María José Malagón, au motif que Ghali, en se faisant admettre à l’hôpital sous une fausse identité, montre clairement qu’il cherche à « fuir la justice ». Des arguments qui n’avaient pas convaincu le juge qui a estimé que Ghali a toujours eu une bonne collaboration avec la justice.

Tags : Espagne - Droits et Justice - Torture - Brahim Ghali

Aller plus loin

Brahim Ghali : des révélations sur son départ d’Espagne

On en sait un peu plus sur les circonstances du départ d’Espagne du leader du Polisario. Brahim Ghali avait été admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité en avril...

Affaire Ghali : classement sans suite de la plainte pour génocide

Le juge de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, a prononcé une fois de plus le classement sans suite de la plainte déposée contre le leader du Polisario, Brahim Ghali pour...

Brahim Ghali fixé sur sa date de comparution

Brahim Ghali, leader du Polisario, comparaîtra devant la justice espagnole le 1ᵉʳ juin prochain. Cette annonce a été faite par le porte-parole de l’Audience...

Le gouvernement espagnol était au courant de l’arrivée de Ghali

Camilo Villarino, le chef de cabinet d’Arancha González Laya, ancienne ministre des Affaires étrangères, est celui qui a ordonné à l’état-major de l’armée de l’air de ne pas soumettre...

Nous vous recommandons

Al-Nassr : Abderrazak Hamdallah au cœur d’une violente bagarre (Vidéo)

L’attaquant marocain Abderrazak Hamdallah n’oubliera pas de si tôt la soirée du mardi 19 octobre 2021. Éliminé de la Ligue des Champions de l’AFC, il s’est battu avec un défenseur de l’équipe adverse avant d’essuyer des insultes venant d’un...

Tomate : le Maroc boude le marché russe

Pour la campagne de cette année, plusieurs professionnels de la tomate marocaine ont écarté le marché russe de l’exportation. Pour ne pas essuyer des pertes, ils ont refusé d’exporter leur produit vers ce pays qu’ils accusent de protectionnisme...

Des MRE totalement vaccinés de la liste B maintenus en quarantaine

L’entrée en vigueur des nouvelles mises à jour de la liste B demandant la suppression de la quarantaine pour les voyageurs en provenance de ces pays, est diversement appréciée par les hôtels, entrainant une situation confuse. Des MRE, remplissant les...

Les raisons du boycott des dattes algériennes au Maroc

À quelques jours du début du ramadan, une nouvelle campagne de boycott des dattes algériennes a été lancée au Maroc parce qu’elles représenteraient un grand danger pour la santé.

Ascension fulgurante de la maroco-néerlandaise Numidia

Connue pour ses performances artistiques en tant que chanteuse, danseuse et présentatrice de télévision, la maroco-néerlandaise Numidia El Morabet s’illustre au cinéma dans le nouveau film de Johan...

Les guides de voyages sur le Maroc font un carton en France

Le Maroc figure parmi les destinations les plus proches les plus vendues. C’est ce que confirment les ventes de guides touristiques.

L’Espagne prête à discuter du Sahara, Melilla et Sebta

La reprise des relations entre l’Espagne et le Maroc est en bonne voie depuis l’arrivée de José Manuel Albares à la tête du ministère espagnol des Affaires étrangères. Le nouveau chef de la diplomatie est ouvert au dialogue sur tous les sujets brûlants comme...

La gazoduc Maroc-Nigéria plus que jamais d’actualité

Alors que l’Europe est embourbée dans une crise géostratégique liée à l’exportation du gaz avec les États-Unis et la Russie et que l’Algérie a coupé ses livraisons, le Maroc pourrait profiter de son projet de gazoduc avec le Nigeria pour réduire son déficit...

Belgique : des révélations sur le parcours de Brahim Abdeslam

Le parcours de Brahim Abdeslam avant les attentats de Paris et Saint-Denis en août 2015, a été révélé vendredi par un enquêteur belge.

Une étudiante voilée « humiliée » à l’université de Lyon

À l’université Jean Moulin Lyon 3 située dans le 8ᵉ arrondissement de Lyon, une étudiante voilée a été humiliée en plein cours et a dû partir. Une minorité d’étudiants est accusée de commettre des « intimidations et humiliations » dans ce lieu de savoir....