Un comédien marocain dit non à Brian De Palma pour un rôle de terroriste

1er mai 2017 - 14h00 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Le comédien belge d’origine marocaine Mourade Zeguendi vient de refuser un rôle dans le dernier film de Brian De Palma car il devait jouer le rôle d’un terroriste.

C’est le comédien qui l’a expliqué dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, confiant avoir refusé le rôle d’un terroriste de Moleenbeek.

« Je n’aurais jamais cru de ma vie, que je refuserais un film pour Brian De Palma", dit-il dans cette vidéo publiée le mardi 25 avril. "Le rôle qu’on m’a proposé, je vous le donne en mille, un terroriste de Molenbeek. J’ai donc dû dire non à Brian De Palma. », a déclaré le comédien.

Cité par 7sur7, Mourade Zeguendi explique par ailleurs qu’« il y a une différence entre jouer un mafieux et un terroriste. Ici, on me parle d’un "terroriste de Molenbeek". Je dis stop, ce n’est pas l’Afghanistan ici ! En tant que père, Belge et Bruxellois, je dis stop à ces simplifications grotesques ».

Il se dit toutefois prêt à jouer un rôle, mais il faut que celui-ci soit mieux ficelé. « Je ne dis pas que je refuserais un rôle dans un film sur la problématique du terrorisme mais alors il faut que cela aille plus loin que le simple scénario où on montrera soit un terroriste qui fait tout péter avec un gentil blanc qui viendra sauver le monde (...) cette problématique mérite un scénario bien plus fouillé que cela pour ne pas renforcer la peur de l’autre, déjà bien trop présente dans notre société ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Cinéma - Terrorisme - Tournage - Mourad Zeguendi - Molenbeek

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Jamel Debbouze : « J’ai le même âge que mes enfants »

Quatre ans après son dernier rôle au cinéma, l’acteur marocain Jamel Debbouze est de retour dans une nouvelle comédie intitulée « Le nouveau jouet », un film inspiré du « Jouet », de Pierre Richard. Invité dans l’émission Matin Première de RTBF,...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Jamel Debbouze dans la nouvelle saison de « Lol : qui rit, sort ! » ?

Si le souhait de Philippe Lacheau venait à se concrétiser, l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze participera à la saison 4 de « Lol, qui rit ! », dont le tournage devrait bientôt débuter.

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

Ali Zaoua ressort au cinéma, les recettes reversées aux acteurs du film

Le réalisateur marocain Nabil Ayouch est de retour dans les salles de cinéma avec une version plus actuelle de son film Ali Zaoua, sorti il y a 20 ans. Les recettes de ces projections qui démarrent le 26 octobre serviront à des causes sociales.

Tarek Boudali : l’accident sur un tournage qui aurait pu lui coûter la vie

L’acteur franco-marocain Tarek Boudali se confie sur le tournage de son nouveau film intitulé 3 Jours max, au cours duquel il s’est gravement blessé.

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...