Recherche

Brigitte Bardot s’en prend encore à l’Aïd al-Adha

© Copyright : DR

12 août 2019 - 09h40 - Monde

L’ancienne actrice française, Brigitte Bardot, qualifie la célébration de l’Aïd al-Adha de “jour de deuil sanglant”.

L’égorgement sans étourdissement des bêtes n’est pas une pratique acceptée de tous. C’est le cas de l’actrice française, Brigitte Bardot. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, elle exprime, encore une fois, sa colère.

Présidente de la Fondation "Brigitte Bardot" et fervente défenseure des droits des animaux, elle dénonce la “barbarie de l’abattage rituel” et la désinvolture des autorités françaises face à “la souffrance” des bêtes.

Elle fustige, par la même occasion, la “dérogation inacceptable” autorisant “l’égorgement sans étourdissement des bêtes”, lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.

“Égorgés à vif, dans d’affreuses souffrances, plus de 200.000 moutons, chèvres et bovins sont abattus en France”. Les lois françaises et européennes exigent l’étourdissement préalable à la saignée. Je demande donc la suppression des dérogations accordées aux cultes”, fustige-t-elle.

Face à cette situation, Brigitte Bardot exige que Didier Guillaume et Christophe Castaner assument leur rôle de ministres, réagissent et surtout agissent.

« A défaut, face à l’abandon de poste de ses ministres, Edouard Philippe doit faire en sorte que l’intolérable ne soit plus toléré par son gouvernement ! », martèle Bardot.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact