Caisse de compensation : la facture pourrait déborder en 2019

14 janvier 2020 - 05h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Alors que le paiement de la subvention pour les seuls produits gaziers et sucriers s’est élevé à 15,80 milliards de DH, les arriérés excèdent 1,78 milliard. C’est ce qu’indiquent les données provisoires enregistrées à fin décembre.

Le cours moyen du gaz butane s’est établi à 466 dollars la tonne, soit une hausse de 4% en glissement mensuel et de 22% sur un an, précise la Caisse de compensation. Malgré cette hausse, la moyenne des cours du gaz butane en 2019 a chuté de 18% par rapport à celle de 2018, fait observer la même source. En conséquence, la subvention unitaire a reculé.

Sa moyenne à fin décembre 2019 pour la bonbonne de 12 kg tourne autour de 44,81 de DH et 11,81 de DH pour celle de 3 kg contre respectivement 58,92 et 15,34 de DH la même période en 2018.

La loi de finances 2019 avait prévu une dotation budgétaire de 17,67 milliards destinée à soutenir les prix du gaz butane, du sucre et aussi de la farine de blé tendre. Cette subvention est portée à 18,3 milliards en tenant compte des mesures d’accompagnement.

Cette année, la loi de finances 2020 a prévu une dotation globale de 13,64 milliards de DH destinée à soutenir les prix du gaz butane et des produits alimentaires (sucre et farine de blé tendre), laquelle est portée à 14,6 milliards, tenant compte des mesures d’accompagnement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Caisse de compensation - Alimentation - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Maroc : les grands axes de la loi de finances 2019

Le roi Mohammed VI a présidé mercredi au palais royal de Rabat un Conseil des ministres essentiellement consacré aux grandes orientations de la loi de finances 2019. En voici...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Maroc : l’alcool rapporte gros aux recettes de l’Etat

Selon le projet de Loi de finances 2023, le trésor public prévoit d’enregistrer des revenus venant des diverses taxes en vigueur sur la cigarette et l’alcool, de l’ordre de 14,4 milliards de dirhams.