CAN 2004 : Marouane Chamakh, la nouvelle vague marocaine

26 janvier 2004 - 18h11 - Sport - Ecrit par :

L’attaquant des Girondins de Bordeaux Marouane Chamakh symbolise la nouvelle vague du football marocain. Après les bons débuts de la Tunisie et de l’Algérie dans la CAN 2004, il pense que son pays pourrait lui aussi porter haut les couleurs du Maghreb dans cette 24e Coupe d’Afrique des Nations, et ce dès son entrée en lice mardi face au redoutable Nigeria.

« Le Nigeria c’est costaud, on est prévenu, mais cela ne me surprendrait pas que le Maroc obtienne un bon résultat », a-t-il déclaré lundi à l’Associated Press. « Les autres pays du Maghreb ont donné l’exemple. »
La Tunisie a battu le Rwanda 2-1 samedi lors du match d’ouverture, alors que l’Algérie a obtenu un bon nul 1-1 dimanche contre le Cameroun, double tenant du titre.
Depuis l’Algérie en 1990, aucun pays du Maghreb n’a remporté la CAN, les titres étant trustés par l’Afrique Noire, Cameroun en tête.
A 20 ans tout juste sonnés, Chamakh est en pleine ascension. L’arrivée de Michel Pavon aux commandes de Bordeaux en remplacement d’Elie Baup évincé pour manque de résultat cet hiver, a changé sa vie.
« Depuis son arrivée, j’ai été titulaire 10 fois sur 11. Il fait confiance aux meilleurs à l’entraînement sans tenir compte de l’âge ni de la renommée supposée », explique Chamakh. « C’est vrai qu’Elie Baup m’a lancé, mais seulement comme troisième attaquant derrière Jean-Claude Darcheville et le Brésilien Deivid. Cette saison, il ne m’avait mis aucun match titulaire. Alors que pourtant Pauleta est parti au Paris SG. Je crois qu’il avait peur de faire jouer les jeunes. »
Tout comme Pavon, Badou Zaki, l’entraîneur du Maroc, ne craint pas de donner leur chance aux espoirs talentueux. Il voit en l’athlétique Chamakh une future vedette potentielle. A preuve, le buteur girondin reste sur quatre titularisations consécutives avec les Lions de l’Atlas, sur un total de six sélections.
Champion d’Afrique en 1976, le Maroc, qui n’a pas franchi le premier tour des deux dernières CAN, rêve de renouveau. Il est tombé en Tunisie dans un groupe C difficile, puisque outre le Nigeria de Jay-Jay Okocha deux fois sacré, il affrontera aussi l’Afrique du Sud, titrée en 1996, et le Bénin.
Les Lions de l’Atlas possèdent en Noureddine Naybet (Deportivo La Corogne) et Talal El-Karkouri (PSG) des « patrons » de défense intraitables. Le Maroc n’a encaissé aucun but en six matches des éliminatoires de cette CAN 2004, face au Gabon, à la Sierra Leone et à la Guinée équatoriale.
« Tout ce qui m’arrive est fantastique. Je joue régulièrement en club depuis un mois et demi, et cette CAN que je regardais à la télé, cette fois j’y suis ! », poursuit Chamakh, formé à Bordeaux comme l’avaient été Bixente Lizarazu et Christophe Dugarry, devenus depuis stars de la « planète foot ».
Son rêve, marquer son premier but en compétition officielle avec les Lions de l’Atlas. Il en a déjà inscrit deux, face à Trinidad et Tobago (2-0) en match amical lors de la préparation à cette CAN. Et trois cette saison pour Bordeaux. Le compteur ne cesse de grimper.

AP avec le nouvel Observateur

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marouane Chamakh - Football - Bordeaux - Lions de l’Atlas

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce que gagne Achraf Hakimi

L’international marocain Achraf Hakimi est l’un des défenseurs les mieux payés au monde. Combien touche celui qui a récemment dribblé son désormais ex-épouse Hiba Abouk qui pensait toucher le jackpot à la suite de son divorce avec la star du PSG ?

Abdelhak Nouri « réagit » à l’hommage rendu par les joueurs marocains

L’hommage rendu par les joueurs marocains à Abdelhak Nouri, jeune joueur de l’Ajax Amsterdam victime d’un arrêt cardiaque en 2017, l’a fait réagir.

La valeur de Sofyan Amrabat multipliée par quatre

La valeur marchande de l’international marocain Sofyan Amrabat a connu une forte hausse en raison des belles performances qu’il réalise à la coupe du monde Qatar 2022.

Romain Saiss pourrait manquer la Coupe d’Afrique

Alors que le Maroc doit entamer la Coupe d’Afrique des Nations dans quelques jours, un pilier de l’équipe pourrait rater sa participation.

Voici le (gros) salaire proposé par Al Nassr à Hakim Ziyech

L’international marocain, Hakim Ziyech, aura du mal à refuser l’offre saoudienne. Al Nassr vient de proposer un salaire substantiel au joueur de Chelsea pour rejoindre l’autre vedette du club, Cristiano Ronaldo.

Ryan et Samy Mmaee ont-ils décidé de tourner le dos au Maroc ?

Suite aux rumeurs selon lesquelles les frères Mmae auraient refusé de rejoindre l’équipe des Lions de l’Atlas pour les prochains matchs amicaux, Ryan et Samy Mmae ont publié un communiqué pour clarifier leur position.

Besiktas laisse filer Romain Saiss à Nottingham Forest

Romain Saiss pourrait faire son retour dans le championnat anglais dès la prochaine saison. Selon les dernières rumeurs de transfert en provenance de Turquie, le défenseur central de Besiktas serait dans le viseur de Nottingham Forest, qui souhaiterait...

PSG - Lyon : les notes d’Achraf Hakimi par la presse sportive

Le Paris Saint-Germain a signé une très belle victoire sur l’Olympique Lyonnais (4-1) lors de la 30ᵉ journée de Ligue 1, se rapprochant ainsi d’un douzième titre de championnat. Voyons en détail la performance de l’international marocain Achraf Hakimi...

Brahim Diaz : Le Maroc lui offre le rêve olympique

L’une des raisons qui ont amené Brahim Diaz à choisir de jouer pour le Maroc est sans aucun doute la possibilité de participer aux Jeux olympiques Paris 2024. Pour réaliser ce rêve, l’attaquant du Real Madrid devrait obtenir l’accord préalable de son...

Ces joueurs marocains qui ne feront pas la CAN 2024

Les joueurs présélectionnés pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, qui se jouera en Côte d’Ivoire, révèlent quelques surprises de taille de la part du sélectionneur Walid Regragui.