Caricatures du prophète Mohammad : Ségolène Royal tacle Emmanuel Macron (vidéo)

17 novembre 2020 - 08h20 - France - Ecrit par : S.A

Les propos du président français Emmanuel Macron défendant le droit à publier des caricatures, notamment celles du prophète Mohammad au nom de la liberté d’expression continuent de susciter des réactions. Ségolène Royal critique le chef de l’État et juge «  insultantes certaines caricatures du prophète  ».

«  Je pense qu’il (Macron) a fait une erreur au sens où, -mais sans doute sous le coup de l’émotion le jour des obsèques- parce qu’il a dit «  Je vais continuer avec les caricatures  ». Non, un chef de l’État ne continue pas avec les caricatures. Il continue avec la liberté d’expression. Il ne continue pas avec les caricatures qui blessent des millions de personnes à travers le monde. […] Il faut faire très attention à ne pas déraper, à ne pas franchir la ligne du droit et des repères fondamentaux des droits et devoirs de la personne humaine  », a-t-elle déclaré sur CNews.

«  Toute liberté d’expression dans le droit français est limitée par l’interdiction de l’injure publique ou de la mise en danger d’autrui. Donc, l’équilibre du droit doit être bien respecté  », a ajouté Mme Royal. Pour étayer son argumentation, elle explique : «  On a une devise française : liberté, égalité, fraternité. Donc la liberté oui, mais la liberté ce n’est pas le droit de faire n’importe quoi […] Il y a des droits et des devoirs. Et les devoirs installés par la République c’est la fraternité qui vient rééquilibrer la liberté  ».

«  C’est quoi la fraternité ? C’est l’interdiction de choquer, d’humilier, d’insulter. C’est la prise en considération de la souffrance des autres pour pouvoir rectifier un certain nombre de choses. Et la liberté, ce n’est pas le droit de dire n’importe quoi, n’importe comment  », a poursuivi l’ex-ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique de Macron.

«  Je ne suis pas pour l’interdiction des caricatures, mais je ne suis pas pour cautionner et dire que les caricatures c’est bien. […] Je pense que certaines caricatures du prophète Mohammad sont insultantes. Toutes les caricatures pornographiques, je comprends que certains se sentent insultés par cela y compris des musulmans qui ne sont ni intégristes, ni radicaux  », a soutenu l’invitée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Liberté d’expression - Vidéos - Prophète Mohammad - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Caricatures du prophète : le Maroc contre toute forme d’atteinte à la sacralité des religions

Le Conseil Supérieur des Oulémas du Maroc rejoint le rang de ceux qui dénoncent le terrorisme et les violences mais également les propos portant atteinte à la sacralité des...

L’ONU s’exprime sur les caricatures du prophète Mohammad

Plusieurs personnalités ont réagi suite aux récentes attaques de la France contre les valeurs de l’islam. Pour éviter que cette situation ne dégénère et s’embrase, le Haut...

Les caricatures sont une insulte pour les musulmans de France, selon un journaliste du New York Times

Un journaliste du New York Times s’est exprimé sur le modèle français, notamment sur la laïcité et les caricatures. Il a critiqué les récentes déclarations d’Emmanuel Macron...

Caricatures du prophète : Justin Trudeau critique Emmanuel Macron

La liberté d’expression a tout un autre sens pour le premier ministre canadien qui ne partage pas la position du président français Emmanuel Macron. Au cours d’une conférence ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Emmanuel Macron écrit au roi Mohammed VI

À l’occasion de la Fête de la Jeunesse, le Roi Mohammed VI a reçu les chaleureuses félicitations d’Emmanuel Macron.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.