Caricatures du prophète Mohammad : la France lance un appel au calme

31 octobre 2020 - 07h00 - France - Ecrit par : I.L

Face au climat de colère dans le monde musulman, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a lancé jeudi un « message de paix au monde musulman ». Le chef de la diplomatie française a rappelé que la France était le « pays de la tolérance », pas du « mépris ou du rejet ».

Cette colère est née au lendemain du soutien du président Macron à la publication des caricatures satiriques du prophète Mohammad. Cette situation a dégénéré, occasionnant, jeudi une attaque au couteau qui a fait trois morts dans une basilique à Nice et plusieurs blessés. Dans la même foulée, un vigile du consulat de France à Jeddah (Arabie saoudite) a également été blessé à l’arme blanche.

Dans une déclaration à la presse à l’Assemblée nationale lors de l’examen du budget de son ministère, Jean-Yves Le Drian a invité les Français à rester sourds aux voix qui cherchent à attiser la peur. (…). À l’en croire, nul ne devrait « s’enfermer dans les abus d’une minorité de manipulateurs ».

Pour le ministre des Affaires étrangères, la religion et la culture musulmanes sont respectées, car elles font partie de l’histoire française et européenne. « Les musulmans appartiennent de plein droit à notre communauté nationale. Nous ne saurions accepter ces campagnes de désinformation et de manipulation parce qu’elles visent à dénaturer et à travestir ces réalités », a précisé Jean-Yves Le Drian.

Sans pour autant révéler les auteurs, le ministre des Affaires Étrangères a soutenu que les propos et les actes ont des conséquences, qui engagent leurs auteurs en responsabilité. « La France n’oublie jamais », a-t-il déclaré.

De « nombreux États ne sont pas dupes. Nous voyons bien et nos partenaires voient bien que ce qui est en cause c’est un combat essentiel, existentiel presque, contre le radicalisme et l’extrémisme religieux. Nus ne transigerons jamais sur nos valeurs humanistes de liberté et notre modèle de démocratie et de pluralisme », a-t-il martelé.

Sujets associés : France - Terrorisme - Islamophobie

Aller plus loin

Malgré le boycott, Emmanuel Macron rencontre les responsables du CFCM

Emmanuel Macron a reçu les responsables du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette rencontre qui a eu lieu le 26 octobre intervient en plein boycott des produits français.

Royaume-Uni : annulation des projections d’un film britannique sur le prophète Mohammad

Au Royaume-Uni, la diffusion d’un film sur le prophète Mohammad a provoqué des manifestations de musulmans devant les salles de cinéma. Une chaîne britannique a dû annuler les...

Abdelilah Benkirane exige du président Macron des excuses publiques

Abdelilah Benkirane, ancien chef du gouvernement et ex-secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) aurait préféré que le président français Emmanuel Macron...

Macron persiste et signe : la France ne « va pas changer » son « droit parce qu’il choque ailleurs »

Le président Emannuel Macron martèle que la France ne «  va pas changer  » son «  droit parce qu’il choque ailleurs  ». Il avait défendu le droit à publier des caricatures,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...