Macron persiste et signe : la France ne « va pas changer » son « droit parce qu’il choque ailleurs »

17 novembre 2020 - 16h30 - Ecrit par : S.A

Le président Emannuel Macron martèle que la France ne «  va pas changer  » son «  droit parce qu’il choque ailleurs  ». Il avait défendu le droit à publier des caricatures, notamment celles du prophète Mohammad au lendemain des récentes attaques terroristes perpétrées dans son pays, ce qui avait soulevé de vives polémiques.

«  Il y a cinq ans, quand on a tué ceux qui faisaient des caricatures (dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo, NDLR), le monde entier défilait à Paris et défendait ces droits. […] Là, nous avons eu un professeur égorgé, plusieurs personnes égorgées. Beaucoup de condoléances ont été pudiques  », a déploré M. Macron dans une interview accordée à la revue en ligne Le Grand Continent. Le chef de l’État français s’attendait à un grand soutien de la part des pays du monde notamment musulmans suite à l’assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty le 16 octobre et de trois personnes à Nice, le 29.

«  On a eu, de manière structurée, des dirigeants politiques et religieux d’une partie du monde musulman – qui a toutefois intimidé l’autre, je suis obligé de le reconnaître – disant : «  ils n’ont qu’à changer leur droit’. Ceci me choque […] Je suis pour le respect des cultures, des civilisations, mais je ne vais pas changer mon droit parce qu’il choque ailleurs  », poursuit-il. Lors de l’hommage national à Samuel Paty, le président français avait défendu le droit à publier des caricatures. Des propos qui ont suscité des appels à manifester dans plusieurs pays musulmans, y compris des appels au boycott des produits made in France.

«  C’est précisément parce que la haine est interdite dans nos valeurs européennes, que la dignité de la personne humaine prévaut sur le reste, que je peux vous choquer, parce que vous pouvez me choquer en retour. Nous pouvons en débattre et nous disputer parce que nous n’en viendrons jamais aux mains puisque c’est interdit et que la dignité humaine est supérieure à tout  », dit-il.

Tags : France - Terrorisme - Liberté d’expression - Attentat - Prophète Mohammad - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Boycott des produits français : le patronat français appelle les entreprises à ne pas céder au chantage

Les propos du président Emmanuel Macron sur l’islam, sur les caricatures du prophète Mohammad, lors de l’hommage rendu au professeur Samuel Paty, ont entraîné des manifestations...

Le Maroc condamne à nouveau les caricatures du prophète Mohammad en France

La poursuite des publications des caricatures du prophète Mohammad en France indigne le Maroc. Le Royaume a fustigé, dimanche, ces actes qui démontrent "l’immaturité de leurs...

Caricatures du prophète Mohammad : la France lance un appel au calme

Face au climat de colère dans le monde musulman, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a lancé jeudi un « message de paix au monde musulman ». Le chef de...

Caricatures du prophète : Justin Trudeau critique Emmanuel Macron

La liberté d’expression a tout un autre sens pour le premier ministre canadien qui ne partage pas la position du président français Emmanuel Macron. Au cours d’une conférence ce...

Nous vous recommandons

Nora Fatehi interrogée dans une affaire de blanchiment d’argent

Nora Fatehi a été à nouveau convoquée par la Direction de l’application de la loi (ED) de l’Inde, agence de lutte contre la criminalité financière. Citée dans une affaire de blanchiment d’argent, la célèbre actrice de Bollywood est soumise à un interrogatoire...

Gad Elmaleh évoque son célibat ... à 50 ans

L’artiste marocain Gad Elmaleh a effectué sa rentrée artistique le 9 septembre à Blois, où il a présenté la première de son sixième « one man show ». Une occasion propice pour l’humoriste de faire quelques confidences sur sa vie...

Maroc : voici les 23 plages déconseillées à la baignade cet été

Le rapport annuel sur la qualité des eaux de baignade et du sable des plages au Maroc a été publié par le ministère de la transition énergétique et du développement durable. 23 plages marocaines sont déclarées non...

Susan Sarandon raconte ses merveilleux voyages au Maroc

L’actrice américaine Susan Sarandon, nouvelle ambassadrice de la marque d’hôtel de luxe Fairmont Hotels & Resorts, est une passionnée des voyages et une amoureuse du Maroc où elle s’est rendue à plusieurs reprises. Elle en garde de très bons...

Jamel Debbouze tacle Marine Le Pen

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a lancé une pique à la candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen. Cette dernière n’a pas pour l’instant réagi.

L’aéroport Montpellier dessert une ville marocaine dès ce dimanche

L’aéroport Montpellier-Méditerranée desservira dès demain dimanche 27 mars une ville marocaine. Cette nouvelle destination s’inscrit dans le cadre de son programme estival.

Nawal Khalifa, la première femme à la tête d’un club de football au Maroc

Nawal Khalifa a été nommée présidente de la section football du Fath Union Sport (FUS) de Rabat, vient d’annoncer le bureau directeur du FUS Omnisports. Une nomination surprise qui fait de Nawal Khalifa, la première femme de l’histoire à diriger un club...

Les services de renseignements marocains enquêtent sur l’attaque au Mali

Les services de renseignement marocains ont ouvert une enquête suite à l’assassinat de deux routiers marocains au Mali. À la manœuvre, la Direction Générale des Études et de la Documentation (DGED).

Drame à Salé

Une mère et sa fille ont été tuées à coups de fusil de chasse. La police judiciaire d’El Aâyayda à Salé a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de ce drame perpétré par le père de famille, qui après son forfait, a tenté de se...

Privés de salaire, les joueurs marocains menacent de faire grève

Les joueurs de plusieurs clubs du championnat marocain de football (Botola) menacent de lancer des mouvements de grève pour exiger le paiement de leurs salaires.