Macron persiste et signe : la France ne « va pas changer » son « droit parce qu’il choque ailleurs »

17 novembre 2020 - 16h30 - France - Ecrit par : S.A

Le président Emannuel Macron martèle que la France ne «  va pas changer  » son «  droit parce qu’il choque ailleurs  ». Il avait défendu le droit à publier des caricatures, notamment celles du prophète Mohammad au lendemain des récentes attaques terroristes perpétrées dans son pays, ce qui avait soulevé de vives polémiques.

«  Il y a cinq ans, quand on a tué ceux qui faisaient des caricatures (dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo, NDLR), le monde entier défilait à Paris et défendait ces droits. […] Là, nous avons eu un professeur égorgé, plusieurs personnes égorgées. Beaucoup de condoléances ont été pudiques  », a déploré M. Macron dans une interview accordée à la revue en ligne Le Grand Continent. Le chef de l’État français s’attendait à un grand soutien de la part des pays du monde notamment musulmans suite à l’assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty le 16 octobre et de trois personnes à Nice, le 29.

«  On a eu, de manière structurée, des dirigeants politiques et religieux d’une partie du monde musulman – qui a toutefois intimidé l’autre, je suis obligé de le reconnaître – disant : «  ils n’ont qu’à changer leur droit’. Ceci me choque […] Je suis pour le respect des cultures, des civilisations, mais je ne vais pas changer mon droit parce qu’il choque ailleurs  », poursuit-il. Lors de l’hommage national à Samuel Paty, le président français avait défendu le droit à publier des caricatures. Des propos qui ont suscité des appels à manifester dans plusieurs pays musulmans, y compris des appels au boycott des produits made in France.

«  C’est précisément parce que la haine est interdite dans nos valeurs européennes, que la dignité de la personne humaine prévaut sur le reste, que je peux vous choquer, parce que vous pouvez me choquer en retour. Nous pouvons en débattre et nous disputer parce que nous n’en viendrons jamais aux mains puisque c’est interdit et que la dignité humaine est supérieure à tout  », dit-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Liberté d’expression - Attentat - Prophète Mohammad - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Caricatures du prophète Mohammad : la France lance un appel au calme

Face au climat de colère dans le monde musulman, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a lancé jeudi un « message de paix au monde musulman ». Le chef...

Boycott des produits français : le patronat français appelle les entreprises à ne pas céder au chantage

Les propos du président Emmanuel Macron sur l’islam, sur les caricatures du prophète Mohammad, lors de l’hommage rendu au professeur Samuel Paty, ont entraîné des...

Emmanuel Macron reconnaît le privilège des Blancs sur les Maghrébins

Longtemps réfutée par certains, l’assertion selon laquelle, il existe «  un privilège blanc  » a été reconnue par le président français Emmanuel Macron, au cours d’une interview...

« Macron s’y est pris trop tard »

Abdelali Mamoun, imam et théologien estime que l’interview que le président français Emmanuel Macron a accordée à la chaîne qatarie Al Jazeera était tardive.

Ces articles devraient vous intéresser :

Emmanuel Macron écrit au roi Mohammed VI

À l’occasion de la Fête de la Jeunesse, le Roi Mohammed VI a reçu les chaleureuses félicitations d’Emmanuel Macron.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.