Recherche

Macron persiste et signe : la France ne « va pas changer » son « droit parce qu’il choque ailleurs »

© Copyright : DR

17 novembre 2020 - 16h30 - Monde

Le président Emannuel Macron martèle que la France ne «  va pas changer  » son «  droit parce qu’il choque ailleurs  ». Il avait défendu le droit à publier des caricatures, notamment celles du prophète Mohammad au lendemain des récentes attaques terroristes perpétrées dans son pays, ce qui avait soulevé de vives polémiques.

«  Il y a cinq ans, quand on a tué ceux qui faisaient des caricatures (dans l’hebdomadaire Charlie Hebdo, NDLR), le monde entier défilait à Paris et défendait ces droits. […] Là, nous avons eu un professeur égorgé, plusieurs personnes égorgées. Beaucoup de condoléances ont été pudiques  », a déploré M. Macron dans une interview accordée à la revue en ligne Le Grand Continent. Le chef de l’État français s’attendait à un grand soutien de la part des pays du monde notamment musulmans suite à l’assassinat du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty le 16 octobre et de trois personnes à Nice, le 29.

«  On a eu, de manière structurée, des dirigeants politiques et religieux d’une partie du monde musulman – qui a toutefois intimidé l’autre, je suis obligé de le reconnaître – disant : «  ils n’ont qu’à changer leur droit’. Ceci me choque […] Je suis pour le respect des cultures, des civilisations, mais je ne vais pas changer mon droit parce qu’il choque ailleurs  », poursuit-il. Lors de l’hommage national à Samuel Paty, le président français avait défendu le droit à publier des caricatures. Des propos qui ont suscité des appels à manifester dans plusieurs pays musulmans, y compris des appels au boycott des produits made in France.

«  C’est précisément parce que la haine est interdite dans nos valeurs européennes, que la dignité de la personne humaine prévaut sur le reste, que je peux vous choquer, parce que vous pouvez me choquer en retour. Nous pouvons en débattre et nous disputer parce que nous n’en viendrons jamais aux mains puisque c’est interdit et que la dignité humaine est supérieure à tout  », dit-il.

Mots clés: France , Terrorisme , Liberté d’expression , Emmanuel Macron , Prophète Mohammad , Attentat

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact