Recherche

La société française Chancerelle choquée par les violentes attaques du Polisario

22 septembre 2018 - 10h20 - Monde

© Copyright : DR

Quelques jours après le dépôt d’une plainte par le front Polisario à son encontre, la société française Chancerelle réagit en se disant « choquée ».

Chancerelle est profondément « choquée » des « violentes attaques du Front Polisario » et confirme la totale légalité des activités de sa filiale Belma à Agadir au Maroc », indique l’entreprise dans un communiqué, réfutant « catégoriquement les accusations du Front Polisario ».

L’entreprise française dit avoir « le sentiment d’être un prétexte dans une affaire géopolitique en dehors de ses compétences » et explique réfléchir avec ses avocats à apporter une réponse à cette plainte déposée au Tribunal de grande instance de Paris.

La plainte a été déposée au pôle « crime de guerre et crime contre l’humanité » du Tribunal de Paris contre l’entreprise, à qui il reproche d’avoir investi dans une conserverie à Laâyoune.

Pour l’avocat du Polisario, Gilles Devers, l’entreprise Chancerelle « crée des emplois pour la population marocaine, pour une centaine de personnes, c’est du déplacement de population », ce qui est selon lui un « transfert de population dans une zone occupée. C’est un crime de guerre ».

« C’est la première fois que l’on dépose une plainte pénale en France mais il y en aura d’autres, ainsi que des plaintes au civil », a menacé encore l’avocat.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact