Recherche

Chérifa Kersit , la diva amazighe

18 août 2006 - 07h40 - Culture

© Copyright : DR

Née dans la région de Khénifra en 1967, Chérifa Kersit a fait ses débuts, dès son jeune âge, dans les mariages et les fêtes du village. Comme la plupart des filles de l’époque, elle n’a pu fréquenter l’école et a appris à chanter dans les collines et les vallées du Moyen-Atlas. Malgré l’opposition de ses parents, Chérifa s’est lancée dans son aventure artistique en tant que professionnelle. Sa rencontre avec de grands artistes amazighs tels Rouicha et Meghni, lui permettra de connaître le grand public et une certaine renommée nationale.

Avec sa voix imposante et exceptionnelle, elle s’illustrera comme une chanteuse amazighe confirmée à l’instar de Hadda Ouâkki, Rqya Abbou, Tamhaoucht mais restera toujours à l’ombre de ces grandes stars de la chanson amazighe et n’a pu enregistrer de chansons en son nom qu’après une tournée en France où elle a enregistré en 2002 son premier album "Berbère blues". Ce qui ne l’empêchera pas de continuer le rôle d’accompagnatrice de grands chanteurs à certaines occasions. Cette indépendance lui permettra de connaître un franc succès avec son apparition dans plusieurs festivals en Europe et au Royaume. Sa poésie profonde et métaphorique, comme c’est le cas souvent dans les vers amazighs, traite du bonheur, de l’amour, de la tristesse mais porte aussi sur des thèmes philosophiques de la vie.

Diva et reine de la musique amazighe, actuellement Chérifa est incontestablement une voix noble comme l’indique son nom. Une voix aérienne, puissante et rugueuse qui crée une atmosphère de grandeur et une ambiance indescriptible. Une grande force émane de cette voix sensuelle.

Elle excelle dans la Tamawait (échanges de vers poétiques aux thèmes diversifiés) qui nécessite généralement une grande force vocale et entame une chanson avec des mélodies de Loutar rythmées ensuite par les bendirs.

Une voix poussée volontairement à l’extrême et qui procure un mélange de chaleur, de sensualité,de mélancolie, qui donne à l’atmosphère qu’elle occupe une grandeur et une ambiance particulière ; une grande force émane de sa voix puissante et crée un réel pouvoir d’exprimer les émotions, les sentiments. Une magie ineffable pour dire la réalité de tous les jours.

Lorsqu’on écoute Chérifa, on est emporté par la voix caressante et suave d’une diva de grand talent qui traverse les profondeurs de l’âme. Devant le public, Chérifa affiche toujours une nature calme et sereine et donne une impression de mélancolie éternelle.

Il est certain que le parcours artistique de cette chanteuse populaire amazighe a contribué à la promotion de la culture et l’art amazighs à travers le monde.

Kamal Mountassir - Libération

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact