La Chine s’intéresse à la deuxième ligne du TGV marocain, Al Boraq

22 août 2022 - 14h40 - Economie - Ecrit par : S.A

La Chine manifeste un intérêt pour la construction de la deuxième ligne du train à grande vitesse marocain, Al Boraq, qui reliera Casablanca et Agadir.

« La Chine veut renforcer ses relations avec Rabat. On sait que le Maroc se tourne davantage vers l’Occident et l’Europe, mais avec la montée en puissance de la Chine, nous tendons la main pour aider le royaume, notamment dans le domaine des infrastructures où nous nous sommes beaucoup développés », a déclaré Li Changlin, ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc dans une interview accordée à Hespress.

À lire : Construction de la « Ceinture et la Route » : le Maroc et la Chine franchissent un pas important

L’aspiration de son pays, dira-t-il, est de construire la deuxième ligne du train à grande vitesse marocain, Al Boraq, qui reliera Casablanca et Agadir. « Nous aspirons principalement à la construction de la deuxième ligne TGV », a dévoilé le diplomate chinois, ajoutant que « l’expérience chinoise dans le domaine de l’infrastructure est mondialement reconnue ».

À lire : Maroc : Alstom face à une concurrence féroce pour les lignes TGV

Et de conclure : « La Chine essaie de rattraper son retard au Maroc, et va travailler à diversifier ses partenariats avec Rabat, et il y a un certain nombre de choses qui peuvent être faites avec nos amis marocains. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Casablanca - Chine - Transport ferroviaire

Aller plus loin

Investissements chinois en Afrique : le Maroc sur le podium

Le Maroc figure parmi les trois pays africains les plus attractifs pour les investisseurs chinois durant la prochaine décennie. C’est ce qui ressort du classement d’un site...

Pour la première fois le TGV est arrivé à Marrakech

La ligne à grande vitesse (LGV) menant à Marrakech n’est pas encore opérationnelle mais voilà qu’un TGV a été vu à la gare de la ville ocre. Pour quelle raison ?

Le TGV marocain plus écologique

Depuis hier, samedi 1er janvier, le train à grande vitesse marocain,Al Boraq, passe progressivement à l’énergie verte. Il s’agit de substituer la consommation électrique du...

L’ONCF retrouve le sourire

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a connu une très belle période d’été avec quelque 10,5 millions de voyageurs transportés. Un record d’affluence, se réjouit l’Office.

Ces articles devraient vous intéresser :

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

Maroc : Oujda sera relié par le TGV

L’Office national des Chemins de Fer (ONCF) nourrit de grandes ambitions pour le transport ferroviaire. En témoigne son plan ferroviaire dévoilé par Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Coup d’accélérateur pour le TGV Kénitra-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un appel d’offres pour la construction d’une voie ferrée à grande vitesse de 375 kilomètres reliant Kénitra à Marrakech.