Quand la SNCF a « lâché » la Californie pour le Maroc

11 octobre 2022 - 19h00 - France - Ecrit par : A.T

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) avait délaissé un projet en ligne à grande vitesse en Californie, au profit du Maroc, estimant que l’État est plus « politiquement dysfonctionnel » que le royaume.

L’affaire révélée par le New York Times remonte à 2011. L’entreprise française a travaillé en Californie pour construire une ligne ferroviaire à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco, mais a rencontré des difficultés en raison des retards et des différends sur le tracé du chemin de fer, rapporte le journal.

A lire : Le TGV marocain parmi les trains les plus rapides au monde

La SNCF a averti les autorités de l’État que les modifications étaient trop ambitieuses et lui a conseillé de se concentrer sur la construction d’une route directe entre San Francisco et Los Angeles. Cependant, l’État a ignoré les préoccupations de l’entreprise française, explique la même source.

Conséquence, cette dernière a décidé de se rabattre sur le Maroc pour concrétiser un projet similaire. « Ils ont dit à l’État qu’ils partaient pour l’Afrique du Nord, qui était moins politiquement dysfonctionnel », a déclaré Dan McNamara, chef de projet SNCF. « Ils sont allés au Maroc et les ont aidés à construire un système ferroviaire », a-t-il précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - États-Unis - Transport ferroviaire

Aller plus loin

Algesiras : nouvelle route ferroviaire pour les camions marocains

Dans un contexte de reprise du trafic maritime de passagers avec le Maroc, le port d’Algésiras cherche à finaliser la connectivité ferroviaire avec Aragon (nord-est de...

Industrie ferroviaire : une nouvelle usine va créer 1000 emplois au Maroc

Le Maroc est en discussion avec une entreprise de fabrication d’équipements ferroviaires pour la mise en œuvre d’un projet qui emploiera 1 000 personnes.

La Chine s’intéresse à la deuxième ligne du TGV marocain, Al Boraq

La Chine manifeste un intérêt pour la construction de la deuxième ligne du train à grande vitesse marocain, Al Boraq, qui reliera Casablanca et Agadir.

Le TGV marocain parmi les trains les plus rapides au monde

Le site web spécialisé en tourisme CNN Travel classe le TGV marocain, Al Boraq, dans le top 10 des trains les plus rapides du monde. C’est le seul train à grande vitesse en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc veut 800 km de lignes TGV

Le Maroc a l’ambition d’étendre son réseau ferroviaire LGV (Ligne à grande vitesse) à 800 km. La concrétisation de ce souhait nécessitera la bagatelle de 100 milliards de dirhams.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.

400 milliards pour TGV et trains au Maroc : Un vaste chantier pour relier 43 villes

Le Maroc va mobiliser 400 milliards de dirhams pour l’extension et la modernisation de son réseau ferroviaire. Un projet ambitieux qui connectera 43 villes du royaume.

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

Maroc : du nouveau pour la LGV Marrakech – Agadir

La Ligne à grande vitesse reliant Marrakech à Agadir comprendra trois stations destinées aux passagers et une dédiée aux marchandises, a annoncé le chef de la délégation de la société chinoise CRDC, en charge des études du projet.

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.