Ce que l’on reproche au Chinois extradé par le Maroc

19 novembre 2023 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un fugitif faisant l’objet d’une notice rouge d’Interpol a été arrêté au Maroc puis extradé vers la Chine. Cette extradition témoigne de la détermination de Pékin à interpeller les suspects à l’étranger, impliqués dans des crimes économiques sous diverses formes.

Luo est le nom de famille du suspect, fait savoir le ministère de la Sécurité. Il lui est reproché d’avoir détourné des millions de yuans d’une entreprise pour laquelle il travaillait en qualité de directeur financier avant de fuir au Maroc, fait savoir Xinhua. En février 2020, la police chinoise a déposé le dossier pour enquête. Une notice rouge d’Interpol a été ainsi diffusée à son encontre en juillet 2022. En avril, la police marocaine a procédé à l’arrestation du fugitif. La justice a approuvé l’extradition de Luo fin octobre, laquelle a été effective samedi.

À lire : Le Maroc extrade un meurtrier vers la Grande-Bretagne

Selon le ministère de la Sécurité publique, c’est la première affaire depuis l’entrée en vigueur du traité d’extradition entre la Chine et le Maroc en 2021. « L’extradition réussie de Luo est importante pour renforcer l’application de la loi et la coopération judiciaire entre la Chine et le Maroc », a indiqué un responsable du ministère, qui s’engage par ailleurs à poursuivre les efforts pour renforcer la coopération internationale et arrêter les suspects criminels à l’étranger.

À lire :Maroc : extradé de Belgique, un baron de la drogue condamné à 6 ans de prison

Cette extradition est aussi le fruit des efforts déployés par la Chine pendant des années pour appréhender des fugitifs économiques ayant fui à l’étranger. Après l’opération « Chasse au renard » en 2014, la police chinoise a lancé l’opération « Chasse au renard 2022 ». En tout, plus de 700 suspects à l’étranger, impliqués dans des crimes économiques sous diverses formes ont été arrêtés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Chine - Extradition - Interpol - Arrestation

Aller plus loin

Un Américain extradé du Maroc vers les États-Unis après 9 ans de cavale

Le Maroc a extradé un Américain vers les États-Unis, où il sera jugé pour agression sexuelle sur enfants. Il s’était enfui du pays pour le royaume en 2014.

Maroc : extradé de Belgique, un baron de la drogue condamné à 6 ans de prison

La cour d’appel de Rabat a condamné lundi R.O, alias « Temsamani », baron de la drogue et ancien président du Maghreb Athlétic de Tétouan (MAT), à 6 ans de prison ferme.

L’Espagne refuse d’extrader un Marocain

L’Audience nationale a refusé d’extrader au Maroc un Marocain accusé d’avoir aidé un criminel espagnol, condamné à 58 ans de prison pour meurtre, à quitter Algésiras (Cadix) et...

Le Maroc extrade un "mercenaire" portugais recherché par Interpol vers l’Albanie

Les autorités marocaines ont extradé vers l’Albanie un tueur à gages portugais présumé figurant depuis huit mois sur la « liste des personnes les plus recherchées » d’Interpol....

Ces articles devraient vous intéresser :

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.