Recherche

Christine Lagarde pour la réouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

© Copyright : DR

7 février 2012 - 16h55 - Monde

La directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI) Christine Lagarde, a estimé vendredi que la réouverture des frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie, contribuerait fortement à l’intégration économique des pays de l’UMA et permettrait une meilleure croissance de l’économie locale.

Christine Lagarde a indiqué dans un entretien à Nessma TV, qu’elle se rendrait en Algérie avant la fin de l’année, afin de convaincre les responsables algériens de la nécessité de la réouverture des frontières avec le Maroc.

La France et les Etats-Unis exercent de plus en plus de pression sur l’Algérie pour pousser le pays à ouvrir ses frontières. Cette pression est d’autant plus forte depuis le passage du "Printemps arabe", a expliqué l’ancien ministre algérien Abdelaziz Rahabi au quotidien Al Qods Al Arabi. Ces deux pays "s’impliquent même dans les affaires internes de l’Algérie" d’après Rahabi.

La secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères américaine [Hillary Clinton>33440], s’était entretenue avec le chef de la diplomatie marocaine Saâdeddine El Othmani, immédiatement après son retour d’Algérie. Le but était, d’après Abdelaziz Rahabi, de s’informer des moindres détails de son séjour. Les pressions exercées par l’Espagne sur l’Algérie se sont elles affaiblies depuis l’arrivée au pouvoir de Mariano Rajoy.

La thèse d’une réouverture prochaine des frontières, confirmée par le ministre algérien de l’Intérieur Haddou Ould Kablia, semble pourtant peu plausible aux yeux des observateurs. Les deux pays ne pourront normaliser leurs rapports qu’à condition que le Maroc consente à faire des concessions sur la question du Sahara.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact