Maroc-Algérie : un ministre algérien confirme la réouverture des frontières

30 janvier 2012 - 17h43 - Maroc - Ecrit par : J.L

Moins d’une semaine après la visite du ministre des Affaires étrangères Saâdeddine El Othmani en Algérie, une ouverture prochaine des frontières entre les deux pays fait la une des médias.

Dimanche, le ministre algérien de l’Intérieur Dahou Ould Kablia, a indiqué au quotidien algérien TSA que "la réouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc est très plausible eu égard au réchauffement des relations bilatérales marquées par la récente visite du ministre marocain des Affaires étrangères".

Ould Kablia précise toutefois que la réouverture de la frontière terrestre maroco-algérienne est politique et ne relève pas du seul ressort du ministère de l’Intérieur.

Officiellement, la question du Sahara et la réouverture des frontières n’était pas à l’ordre du jour de la visite du chef de la diplomatie marocaine en Algérie. Pourtant, TSA, citant des sources concordantes, affirmait la semaine dernière que la DGSN algérienne s’affairait à organiser la réouverture des frontières.

Le développement des relations maroco-algériennes dans le cadre d’une vision globale et cohérente, semble à ce jour être la meilleure solution pour la diplomatie du voisin algérien. Mais l’ouverture des frontières ne se fera vraisemblablement qu’après la résolution de tous les dossiers en suspens entre les deux pays, notamment le trafic de drogue et la contrebande.

Sujets associés : Algérie - Sahara Marocain - Frontières Maroc - Algérie - Saâdeddine El Othmani

Ces articles devraient vous intéresser :

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.