Recherche

Coincé depuis 128 jours sur un parking, il pourra enfin repartir au Maroc

© Copyright : DR

13 juillet 2020 - 08h30 - Société

Confiné sur le parking du centre commercial Leclerc de Sedan, près de Bouillon, depuis le 16 mars à cause de son camion en panne, Denis Ray, 70 ans, pourra enfin rallier le Maroc. En attendant la réouverture des frontières marocaines, il se rendra chez sa belle-sœur à Nîmes.

« Je commençais vraiment à en avoir assez… Des années comme celle-ci, j’espère ne pas en revivre », confie Denis Ray à La Capitale. Il a réussi à réparer son camion qui était tombé en panne alors qu’il avait quitté le Maroc pour rallier Sedan, sa ville natale le 16 mars. Mais cet ancien routier ne veut plus rouler son poids lourd de 1997. « Je l’ai mis en vente sur Internet il y a un mois. J’ai reçu 28 messages. Je ne pensais pas le vendre si rapidement. Ce camion, je l’utilisais comme un dortoir, mais cette année, il m’a servi pour tout », laisse-t-il entendre.

Mercredi 15 juillet, il va se rendre chez sa belle-sœur à bord d’un véhicule, acheté il y a trois semaines dans un garage automobile. « Je pensais être plus tranquille que si je m’adressais à un particulier […] J’ai roulé une journée et demie avec et de nouveau, la panne. Il y a eu le filtre à particules à changer, puis les bougies de préchauffage. Au début, on ne pouvait même pas enlever les caches des bougies et après, une fois la commande Internet reçue, je me suis aperçu que ce n’était pas les bonnes… », raconte-t-il.

Le septuagénaire devra attendre la réouverture des frontières marocaines pour rallier Rabat où l’attend sa femme, Zhor, une Marocaine. « On s’appelle sur Whatsapp tous les jours, elle s’inquiète de savoir ce que je fais, dit-il. Heureusement qu’on a ça pour communiquer ».

Mots clés: Rabat , Nîmes , France

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact