Colère des ressortissants français bloqués au Maroc

14 avril 2021 - 10h40 - France - Ecrit par : G.A

La suspension depuis le 30 mars dernier des liaisons aériennes entre la France et le Maroc met à mal le retour vers leur pays de certains ressortissants français, qui se sont retrouvés devant le fait accompli. Ils dénoncent une situation difficile et surtout la légèreté avec laquelle les autorités consulaires gèrent le dossier lié à leur rapatriement.

Dany est originaire de Cergy-Pontoise (Val d’Oise). Ce quinquagénaire contacté par LCI a eu l’impression que la situation de l’année dernière se répétait. En 2020, du jour au lendemain, les liaisons aériennes ont été interrompues entre le Maroc et une trentaine de pays, dont la France. Les avions sont repoussés ou annulés selon les compagnies aériennes, rendant sans cesse incertain un retour en France. « On ne fait qu’annuler mes vols, c’est une vraie loterie », s’énerve Karla. Étudiante en droit à Paris. Elle est arrivée en janvier à Kénitra pour voir son copain, et devrait rentrer depuis le 12 avril dernier. « Mes examens sont pour le 25 mai et je n’avais pas envie de passer mes révisions en période de ramadan », explique la jeune femme de 22 ans, rapporte LCI

Faute d’avion au départ de Rabat, Karla espère trouver un vol de rapatriement depuis Casablanca. « Mais je dois d’abord avoir la certitude d’avoir un vol. » Contrairement à l’année dernière, des liaisons, en avion et en bateau, ont été autorisées pour ramener en France les personnes bloquées au Maroc. Cependant, ces trajets affichent rapidement complets et partent à des prix très élevés.

Comme beaucoup dans le cas, Dany a repéré un aller en avion Casablanca-Paris à 1 500 euros. « En basse saison comme ça, les prix ne devraient pas être aussi élevés », note-t-il. Pour éviter de payer son billet de retour trop cher, il envisage de passer par la Tunisie. « On a des billets à 400 euros alors que les compagnies aériennes ont reçu des milliards à cause du virus. Elles pourraient faire un effort », observe aussi Patrick, mécontent. Résident au Maroc, il devait rentrer le 1ᵉʳ avril en France. Il attendra finalement le 22 mai, au lendemain de la reprise théorique des liaisons aériennes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Rapatriement - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Important message de l’ambassade de France aux Français bloqués au Maroc

L’ambassade de France à Rabat invite les Français bloqués au Maroc souhaitant rejoindre l’hexagone par liaison maritime à remplir un formulaire disponible sur son site. Une...

Des avions et ferries spéciaux pour rapatrier les Français bloqués au Maroc

La France a affrété des avions et ferries spéciaux pour le rapatriement des Français bloqués au Maroc suite à la décision du royaume de suspendre les liaisons aériennes avec...

Des Français arrêtés à Agadir pour des faux tests Covid-19

Une dizaine de personnes dont au moins deux Français ont été arrêtés par les services sécuritaires de l’aéroport d’Agadir-Al Massira, le mardi 30 mars. Elles s’apprêtaient à...

Nathalie quitte la Belgique pour se marier au Maroc et se retrouve bloquée

Au nombre des étrangers bloqués au Maroc à cause de la fermeture des frontières, il y a Nathalie, une ressortissante belge qui a profité de l’allègement des mesures pour se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.