Recherche

Le Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique menacé

© Copyright : DR

13 janvier 2021 - 06h40 - Monde

Le député nationaliste flamand Theo Francken (N-VA) s’est prononcé sur les 20 000 euros que le gouvernement fédéral octroie en guise de subventions au Collectif contre l’islamophobie en Belgique. Il dit être «  choqué  » par ce genre d’arrangement et demande sa suspension temporaire et une enquête plus approfondie de la Sûreté de l’État.

Le CCIB aura-t-il le même destin que le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), qui a été dissout suite à l’assassinat du professeur Samuel Paty ? En tout cas, de nombreux observateurs belges trouvent qu’il y a beaucoup de similitudes entre les deux organisations. Selon le député Theo Francken, «  il est incompréhensible qu’il n’y ait aucune consultation avec les collègues français  ».

De son côté, le CCIB se déclare indépendant et assure n’avoir aucun lien avec le CCIF. Le député nationaliste refuse d’y croire.«  Le CCIB a exactement le même agenda que le CCIF et applique les mêmes tactiques  », affirme le député dans son post. Il s’étonne que le gouvernement fédéral ait continué à subventionner une telle organisation. Il accuse les Écolos d’être de connivence avec le CCIB, et pointe du doigt Farida Tahar, sénatrice, Mustapha Chairi, ex-candidat à la ville de Bruxelles et à la Chambre, et Hajib El Hajjaji, conseiller communal à Verviers, rapporte lalibre.be

Les accusations du député ont été très vite balayées du revers de la main par le cabinet de la secrétaire d’État à l’Égalité des chances et à la Diversité, Sarah Schlitz (Ecolo). «  Au-delà des insinuations trompeuses, ce soupçon de connivence est absurde. Ce dossier a été entièrement préparé par le gouvernement précédent sous la supervision de la ministre Nathalie Muylle  », a déclaré la porte-parole, Jessika Soors, précise la même source.

Mots clés: Belgique , Islamophobie

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact