Rapport alarmant de l’ONU sur l’islamophobie

6 mars 2021 - 07h20 - Ecrit par : S.A

Ahmed Shaheed, rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction a présenté, jeudi 4 mars, son rapport thématique intitulé «  Combattre la haine contre les musulmans  » devant le Conseil des droits de l’Homme. Il en ressort que les expressions de discrimination, d’hostilité et de violence motivées par des préjugés antimusulmans constituent de sérieux obstacles à l’exercice du droit aux libertés de pensée, de conscience et de religion ou de conviction.

Devant le Conseil des droits de l’Homme, il a déclaré que l’islamophobie résulte, en grande partie, d’une discrimination structurelle découlant de stéréotypes négatifs sur les musulmans et leur religion, indiquant que son rapport confirme la montée alarmante des groupes d’extrême droite qui colportent les théories du complot ciblant les musulmans et qui transcendent de plus en plus les frontières en propageant la haine en ligne, en particulier durant la pandémie du Covid-19.

La diffusion des récits islamophobes ne se limite pas à la propagande extrémiste mais s’étend également aux médias, aux universités, aux écoles, aux établissements de santé et aux organes parlementaires, a fait observer Ahmed Shaheed. Les hommes musulmans sont présentés comme violents, déloyaux, machistes et intolérants, alors que les stéréotypes dominants sur les femmes musulmanes oscillent entre la victime qui a besoin d’être sauvée et la terroriste cachée derrière un voile, a déploré le rapporteur spécial.

Ces stéréotypes sont particulièrement dangereux lorsqu’ils trouvent leur expression dans des lois et des politiques restreignant les droits des musulmans, qui aboutissent à leur exclusion économique, sociale et politique et qui justifient l’impunité dont bénéficient la violence et la haine contre les musulmans et ceux qui sont perçus comme tels, a-t-il souligné.

Se penchant sur la protection de la liberté de religion et la liberté d’expression, il a indiqué qu’il n’y existe aucune contradiction. Le rapporteur spécial a par ailleurs précisé que le rapport ne « traite pas de caricatures » et ne remet pas en cause les dispositions du cadre des droits de l’Homme concernant la liberté d’expression.

Tags : ONU - Liberté d’expression - Islamophobie

Aller plus loin

Le 29 janvier désormais Journée nationale d’action contre l’islamophobie au Canada

Au Canada, le 29 janvier devient la Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée du Québec et d’action contre l’islamophobie. Ainsi en a décidé le gouvernement...

France : vers la création d’une nouvelle organisation de lutte contre l’islamophobie ?

Après les dissolutions d’organisations de lutte contre l’islamophobie telles que le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et la mise à l’écart du circuit de...

Le racisme et le harcèlement subis par Bilal Hassani, racontés par sa mère

Le chanteur d’origine marocaine Bilal Hassani, qui a représenté la France à l’Eurovision en 2019 et qui a participé à Danse avec les stars, diffusée sur TF1, continue de faire face à...

Propos islamophobes : le directeur de cabinet du maire de Saint-Denis démis de ses fonctions

Frédéric Bonnot actuel directeur de cabinet du maire de Saint-Denis sera officiellement démis de ses fonctions ce mardi 31 août. Il avait qualifié en privé une assesseure voilée...

Nous vous recommandons

Que retenir du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI ?

Un conseil des ministres s’est tenu, ce lundi 28 juin au palais royal de Fès, sous la présidence effective du roi Mohammed VI. Deux projets de loi-cadre, un projet de loi et plusieurs projets de décrets et conventions internationales ont été...

Rabat : un policier arrêté pour vol

Un gardien de la paix en service à Rabat fait actuellement l’objet d’une enquête pour son implication présumée dans une affaire de vol.

Une famille perçoit 60 000 € d’aides de la CAF alors qu’elle vit au Maroc

Une famille de Sallaumines (Pas-de-Calais) installée au Maroc est accusée d’avoir détourné plus de 60 000 euros d’aides sociales au cours de période allant de janvier 2017 à juillet 2020. La mère et le père ont été récemment...

Le parcours d’Ayoub, un jeune Marocain déterminé à réussir en France

Arrivé en France en 2021, Ayoub, un jeune Marocain, se bat de jour comme de nuit pour réussir sa vie. Malgré les obstacles qui se dressent sur son chemin, l’espoir ne l’a jamais quitté.

Nouvelle vague de chaleur au Maroc (+42 degrés)

Plusieurs régions marocaines vont connaître une vague de chaleur de jeudi 1ᵉʳ juillet à dimanche 4 juillet 2021, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

Maroc : une Française retrouvée morte, son mari arrêté

Le cadavre d’une Française âgée de 89 ans a été retrouvé à son domicile mercredi à Témara. Le suspect, son époux, serait atteint d’Alzheimer. Il a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Des journalistes marocains « séquestrés » en Algérie

L’Union générale des journalistes arabes a fustigé lundi 31 octobre 2022 le traitement réservé aux journalistes marocains partis couvrir le sommet de la Ligue arabe, prévu du 1ᵉʳ au 2 novembre à Alger. Cette réaction fait suite à une correspondance du Syndicat...

MRE : Algésiras demande la reprise des liaisons maritimes avec le Maroc

Le conseil municipal d’Algésiras, en sa session du vendredi, a demandé au gouvernement central d’intensifier les négociations avec le Maroc en vue de la reprise des liaisons maritimes suspendues depuis mars 2020 et l’organisation cette année de l’Opération...

Des familles marocaines bientôt à la rue en Espagne

Fatima Maknassi, 31 ans, et Rachid El Yagoubi, 51 ans, ont été expulsés de leur logement à Madrid l’année dernière. Le couple marocain est toujours à la recherche d’un logement décent.

Coupe arabe : l’Algérie cherche-t-elle à éviter le Maroc ?

L’Algérie et l’Égypte disputeront leur prochain match de la Coupe arabe 2021 mardi 7 décembre, à Doha. La sélection algérienne veut coûte que coûte gagner pour terminer premier du groupe D afin d’éviter de croiser le fer avec le Maroc en quarts de...