Haute-Loire : une famille victime d’actes islamophobes

26 novembre 2021 - 15h00 - Ecrit par : A.T

Dans la commune de Saint Jeurès (Haute-Loire), un incendie défraie la chronique et suscite indignation. Le chantier de la future maison d’un couple lyonnais a été retrouvé, mercredi, totalement calciné. La piste criminelle est envisagée, une enquête est ouverte.

La maison en construction appartenait à un entrepreneur lyonnais, Yassine F. et sa femme, qui ont pour projet de s’installer avec leurs trois enfants. Depuis le début des travaux, plusieurs riverains ont dénoncé les caractéristiques du bâtiment qui devrait s’ériger sur plus de 10 000 m² de terrain pour une maison d’une superficie d’environ 1 200 m², rapporte l’Eveil.

De plus, les habitants se sont plaints auprès de différentes collectivités du contenu du permis de construire. Le document comprend une salle de prière de 20 m² et la maison comptera 10 chambres. Ce qui a fait naître des rumeurs dans ce village du Plateau entre mosquée et école coranique.

Cette rumeur serait à la base de cet acte ignoble et le porteur du projet s’en est expliqué.

A lire : La France dissout encore une association contre l’islamophobie

« Mes enfants vont dans une école privée catholique. Je ne fréquente pas les mosquées ! J’ai simplement fait une salle de prière pour mes parents… Et si c’est écrit dans le permis, c’est parce que je n’ai rien à cacher ! Si j’avais un projet d’école coranique, si j’étais dans cette mouvance, vous pensez sérieusement que je viendrais m’installer à Saint-Jeures ? Et pour le dôme, c’est un architecte chrétien qui l’a imaginé, en fonction des contraintes techniques et de la hauteur imposées » a-t-il déclaré.

Et de rajouter : « Je crois que ce qui pose problème aujourd’hui, c’est que je n’ai pas le prénom qui va bien ».

Pour l’heure, l’origine du feu n’a pas été déterminée. Les gendarmes se sont rendus sur place et une enquête a été ouverte. Selon les dernières informations, Yassine F. a finalement décidé de poursuivre son projet. Il propose d’organiser une réunion publique dans le village pour se présenter aux habitants et rassurer sur ses intentions. Il a néanmoins déposé plainte.

Tags : France - Islamophobie

Aller plus loin

France : une vidéo « islamophobe » fait polémique

Deux adolescents imitent les musulmans en train de prier dans une classe et se font filmer par leur professeur. La vidéo de 10 secondes montrant la scène, publiée sur Twitter...

Rapport alarmant de l’ONU sur l’islamophobie

Ahmed Shaheed, rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction a présenté, jeudi 4 mars, son rapport thématique intitulé «  Combattre la haine contre les musulmans  »...

La France dissout encore une association contre l’islamophobie

Réuni en conseil des ministres ce mercredi 20 octobre, le gouvernement français a dissout l’association « Coordination contre le racisme et l’islamophobie » basée à...

Islamophobie : la mosquée de Nantes incendiée

La porte de la mosquée de Nantes a été la cible d’un incendie, la nuit de jeudi. Cet acte criminel qui survient à quelques jours du début du ramadan n’a fait aucune victime, mais...

Nous vous recommandons

Cette année, des mariages beaucoup plus chers au Maroc

Éviter une nouvelle année blanche. C’est l’objectif porté par les professionnels du secteur événementiel, visiblement heureux de l’assouplissement des restrictions liées au covid et de l’ouverture des frontières, par conséquent, de la reprise des cérémonies de...

Maroc : quinze agences de voyages sanctionnées

Après des plaintes déposées à leur encontre, quinze agences de voyages ont été sanctionnées par le comité consultatif technique des agences de voyage.

Maroc-Polisario : un ancien ministre espagnol écarte le réferendum au Sahara

L’ancien ministre de la Défense et ancien président du Congrès, a souligné, lors de son intervention au Forum économique de Ceuta, la nécessité de maintenir des relations de bon voisinage avec le Maroc et de résoudre le conflit du Sahara qui, selon lui, ne...

Un soldat du Polisario revient sur une attaque d’un drone marocain

Mohamed Fadel, un combattant sahraoui, affirme avoir été grièvement blessé en avril dernier par un drone marocain, lors de la même attaque qui a tué le chef de l’armée sahraouie. Le Maroc, quant à lui, n’a fait aucune déclaration sur l’utilisation de ces...

Saisie d’armes et de drogue à Nador

Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Nador ont interpellé sept individus soupçonnés d’appartenir à un réseau criminel impliqué dans des affaires de trafic international de drogue et de...

Le projet de tunnel dans le détroit de Gibraltar pourrait être relancé

La reprise des relations entre l’Espagne et le Maroc, consacrée par la visite de Pedro Sanchez à Rabat en avril, pourrait relancer le projet de construction d’un tunnel ferroviaire dans le détroit de Gibraltar, sur lequel travaillent les deux pays depuis...

Un expert appelle le Maroc à rouvrir ses frontières

Se basant sur certaines données, Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé, a appelé à la réouverture des frontières marocaines restées fermées juqu’au 31 janvier 2022 en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus...

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,27 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,07 % vis-à-vis du dollar, au cours de la semaine du 29 novembre au 3 décembre. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par BMCE Capital Global Research...

Mariam Hussein a-t-elle demandé que Saad Lamjarred soit emprisonné ?

La chanteuse marocaine, Mariam Hussein aurait souhaité que son compatriote Saâd Lamjarred écope d’une peine de prison pour atteinte à la pudeur. Qu’en est-il réellement ?

Espagne : 34 ans de prison pour le Marocain qui a enterré un homme vivant

Le tribunal de Saragosse a condamné le Marocain Mohammed AD et sa femme, Hedangeline AL, d’origine vénézuélienne, à 34 ans de prison pour le meurtre d’un homme d’affaires de Getxo (Pays basque), enterré vivant à Pedrola (Saragosse) en...