Face à l’afflux de contrebandiers, le Maroc va limiter les passages à Sebta

25 novembre 2015 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Face à l’augmentation exponentielle du nombre de personnes qui traversent chaque jour le passage frontalier entre le Maroc et la ville de Sebta, les autorités marocaines envisagent d’en durcir les conditions d’accès.

Actuellement, toute personne qui réside dans la région de Tétouan (Tétouan, M’diq, Fnideq…), a la possibilité de se rendre à Sebta sans détenir de visa, ce qui n’est pas le cas des autres régions marocaines.

Pour limiter cet afflux et surtout freiner le nombre de personnes qui élisent domicile dans la région dans le but d’accéder facilement à l’enclave espagnole, les autorités vont durcir les conditions d’accès.

Ainsi, elles envisagent de n’autoriser l’accès qu’aux personnes nées à Tétouan et sa province, rapporte le site El Pueblo de Ceuta, qui explique que ces dernières années, on a noté une forte augmentation du nombre de contrebandiers venus d’autres régions du royaume et qui ont élu domicile à Tétouan.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tétouan - Ceuta (Sebta) - Melilla - M’diq - Fnideq - Contrebande

Aller plus loin

Sebta : les contrebandiers interdits de passage jusqu’au 12 janvier

C’est une mesure radicale qui vient d’être prise par les autorités espagnoles et marocaines. La fermeture pure et simple du passage frontalier de Sebta aux porteurs marocains.

Des bouchons de plusieurs kilomètres à la frontière de Sebta

L’intensification des contrôles de sécurité à la frontière de Tarajal séparant le Maroc de la ville de Sebta est à l’origine de bouchons de plusieurs kilomètres au poste-frontière.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Le Maroc face au casse-tête des vendeurs ambulants

Malgré les actions mises en œuvre par les autorités marocaines, le phénomène de marchands ambulants, communément appelés "ferrachas", résiste au temps.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.