Durcissement des contrôles de stations de lavage de voitures à Rabat et Salé

26 juillet 2022 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Suite aux dernières directives du ministère de l’Intérieur, une lutte implacable contre le gaspillage de l’eau se mène pour faire face au stress hydrique causé par la sécheresse que traverse le Maroc. Déjà plusieurs garages de lavage de voitures fermés à Salé et Rabat.

Une vaste opération de contrôle des garages de lavage de voitures qui utilisent de l’eau potable a été lancée à Salé et à Rabat, à la suite de la circulaire transmise aux différents walis et gouverneurs du royaume relative à la nécessité d’activer des mesures de lutte contre le gaspillage. En amont, des avertissements ont été donnés à ceux qui ont été surpris à utiliser de l’eau potable, rapporte le quotidien Al Akhbar. Les autorités locales procèdent également au contrôle des factures d’eau et d’électricité avec pour objectif voir si ces garages utilisent de l’eau potable de manière exagérée, pour laver les voitures. Ces opérations se sont soldées par la fermeture de certains garages de lavage de voitures qui ne respectent pas les dernières directives du ministère de l’Intérieur.

À lire :La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Dans une récente circulaire, le département d’Abdelouafi Laftit a demandé aux autorités locales de prendre un ensemble de mesures afin d’éradiquer le stress hydrique qui touche le Maroc. On peut citer entre autres, l’interdiction de l’usage de l’eau potable dans certaines activités telles que l’arrosage des espaces verts et des golfs, le lavage des voies et places publiques, l’interdiction des prélèvements illicites d’eau au niveau des forages, des puits, des sources, des cours d’eau et des canaux de transport d’eau.

Sujets associés : Rabat - Eau - Salé - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : des stations de dessalement de l’eau de mer pour combler les besoins en eau potable

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a annoncé la mise en service prochaine de deux nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer, après celle de...

Le Maroc commence à fermer les lavages automobiles

Cette semaine à Rabat et à Salé, plusieurs garages de lavage de voiture ont été fermés par les autorités, dans le cadre de la lutte contre le gaspillage de l’eau potable, lancée...

La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Le Maroc est menacé par le « stress hydrique », des déficits pluviométriques réguliers et la sécheresse, a alerté la Banque mondiale qui souligne que ces facteurs auront « à...

Sécheresse : la Banque mondiale apporte son soutien au Maroc

La Banque mondiale veut accorder au Maroc un financement pour atténuer les effets de la sécheresse. Un important projet d’irrigation est en cours d’approbation par le conseil de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements publics et des réseaux d’éclairage public.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.