Vaste opération anti-corruption à Casablanca, une trentaine d’arrestations

31 mars 2022 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

A Casablanca, 31 individus, dont 18 fonctionnaires du secteur de la santé et 13 chefs d’entreprises et employés, ont été déférés devant le parquet, soupçonnés d’être impliqués dans une affaire de détournement et la dilapidation de fonds publics.

Leur interpellation fait suite à une enquête menée par le Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers pour des soupçons de fraude dans l’exécution et la passation de marchés publics dans le secteur de la santé ces dernières années, en contrepartie d’importants pots-de-vin, d’abus de pouvoir, de corruption, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les suspects sont également soupçonnés d’avoir fourni du matériel médical et paramédical usagé. A cela s’ajoute la complicité de certains employés et ingénieurs des services centraux et régionaux du secteur de la santé dans la divulgation de secrets professionnels au profit de prestataires de services et de chefs d’entreprises privées, souligne la même source.

A lire : Marrakech : un commissaire accusé de relation extra-conjugale, detournement et extorsion

Les perquisitions effectuées ont permis de saisir d’importantes sommes d’argent chez deux ingénieurs biomédicaux exerçant dans le secteur de la santé, perçues comme pots-de-vin, ajoute le communiqué, soulignant qu’il a été également procédé à l’audit, l’examen et la révision des marchés publics en question et à l’exécution d’ordres judiciaires portant sur la saisie de biens et le gel des fonds soupçonnés provenir de ces actes criminels.

Les suspects ont été déférés devant le parquet général près la Cour d’Appel de Casablanca, en attendant les démarches procédurales, expertises et audits requis par l’enquête préliminaire dans cette affaire, conclut le communiqué.

Sujets associés : Casablanca - Droits et Justice - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Arrestation

Aller plus loin

Cellule terroriste : cinq individus déférés devant le juge

Cinq individus arrêtés le 10 septembre par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) pour leur implication présumée dans une cellule terroriste, ont été déférés...

Oujda : déférés au parquet pour implication dans des opérations d’immigration clandestine

Après leur placement en garde à vue, cinq individus, âgés entre 32 et 60 ans, ont été déférés devant le procureur pour leur implication présumée dans une affaire de faux et...

Maroc : 21 ans de prison pour détournements de fonds sur les comptes des clients de la banque

Le tribunal de première instance d’Essaouira a condamné trois cadres bancaires et un inspecteur régional à 21 ans de prison cumulés. Il leur est reproché le détournement de...

Marrakech : un commissaire accusé de relation extra-conjugale, detournement et extorsion

Un commissaire principal de police et la gérante d’une agence bancaire ont été déférés samedi devant le parquet près la cour d’appel de Marrakech, dans le cadre d’une affaire de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.