Démenti autour du refroidissement des relations entre le Maroc et la Russie

22 octobre 2021 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Contrairement aux informations publiées par certains médias, les relations entre le Maroc et la Russie sont toujours au beau fixe. C’est du moins l’essentiel à retenir de la rencontre entre Mikhäil Bogdanov, représentant spécial du président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d’Afrique, également vice-ministre des Affaires étrangères et Lofti Bouchaara, ambassadeur du Maroc à Moscou.

Un certain nombre de médias se sont appuyés sur plusieurs faits — appui des mercenaires Wagner au Polisario, soutien de Lavrov à un référendum au Sahara, suspension des vols directs, report sine die du Forum de coopération russo-arabe prévu à Marrakech, départ de l’ambassadeur Shuvaev — pour affirmer que les relations entre Rabat et Moscou se sont refroidies. Au cours d’un entretien jeudi, Mikhäil Bogdanov et Lofti Bouchaara, « ont exprimé leur profond étonnement suite aux informations infondées propagées par un certain nombre de médias sur un prétendu refroidissement entre Moscou et Rabat », indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

À lire : La Russie autorise à nouveau les Marocains sur son territoire

Les deux responsables ont déclaré que « la coopération russo-marocaine multiforme et mutuellement bénéfique se développe de manière dynamique », et ont mis en avant « le rôle actif joué dans ce travail commun par l’ambassadeur de Russie au Maroc, Valerian Shuvaev ». « Au cours de cet entretien, les questions d’actualité liées au développement des relations russo-marocaines traditionnellement amicales ont été examinées de manière approfondie y compris l’organisation, dans les meilleurs délais, à Moscou de la 8ᵉ réunion de la Commission mixte intergouvernementale de coopération économique, scientifique et technique », précise la même source. Sans oublier les préparatifs de la 6ᵉ session ministérielle du Forum de coopération russo-arabe à Marrakech « y compris la coordination des dates mutuellement acceptables pour sa tenue d’ici la fin de cette année, en tenant compte des contraintes liées à la pandémie de la Covid-19 ».

À lire : Le Maroc et la Russie renforcent leur coopération financière

Autre sujet abordé : la question du Sahara et la situation dans la région du Maghreb. La partie russe « a réaffirmé sa position inébranlable en faveur d’un déblocage négocié des crises et des conflits basé sur le respect des principes fondamentaux et des normes du droit international, ainsi que les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU », ajoute le communiqué.

Sujets associés : Russie - Diplomatie - Moscou

Aller plus loin

Sergueï Lavrov annule sa visite au Maroc

Le Forum de coopération arabo-russe, prévu le 15 décembre à Marrakech, sera reporté à cause de l’annulation de la tournée de Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe au...

Serguei Lavrov en visite au Maroc

Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères est annoncé la semaine prochaine au Maroc, où il participera au forum de coopération arabo-russe qui se tiendra à...

Relations Russie-Maroc : la Russie recadre un journal algérien

La Russie a apporté un démenti formel aux allégations du journal algérien Al Shorouk selon lesquelles ses relations avec le Maroc se sont refroidies.

Maroc-Russie : vers la mise en place d’une coopération bancaire

Le Maroc et la Russie envisagent une coopération bancaire. Les banques centrales des deux pays ont entamé les démarches pour une concrétisation rapide du projet.

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.