Couverture médicale de base : du changement dans la prise en compte des assurés

15 décembre 2020 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) a présenté, samedi 12 décembre, son bilan en termes de couverture sanitaire. En 2019, elle a couvert jusqu’à 70% de la population marocaine pour tous les régimes de couverture médicale.

De 16 % en 2005, cette part passe aujourd’hui à 70% de la population marocaine, grâce la mise en application du Code de la couverture médicale de base.

Dans le détail, 3 117 649 salariés et des retraités du public, soit 9% de la population bénéficient de cette couverture contre 7 842.7000 bénéficiaires (21%) bénéficient de 30% du régime d’assistance médicale. Quant aux étudiants, ils représentent 1% de la population active (232 083 bénéficiaires). À ces catégories s’ajoutent celles relevant de l’article 114 de la loi n° 65-00 qui atteignent 1 572 664 soit 5% des bénéficiaires.

S’agissant des dépenses enregistrées en 2019, elles se sont élevées à 9,4 milliards de DH pour le régime d’assurance maladie obligatoire de base (RAMED) pour les salariés et les retraités des deux secteurs (public et privé). Elles sont prises en charge respectivement par la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Quant à la réduction des dépenses restantes de l’assuré, l’ANAM s’est engagé notamment à ajuster la liste des médicaments dont les frais sont remboursables au titre de l’AM. Ils sont passés de 1 000 médicaments en 2006 à 4 477 fin 2020. L’autre réforme réalisée est la révision de la liste des maladies chroniques, qui garantissent une exonération totale ou partielle de la part restante à la charge de l’assuré. À ce titre, elle a élaboré un plan d’actions conjoint en partenariat avec le ministère de la Santé et les organismes scientifiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : CNSS - Ramed

Aller plus loin

Maroc : des cliniques privées suspendues pour surfacturation

Les sujets d’abus en rapport avec la prise en charge des cas Covid-19 par les cliniques privées, ont fait l’objet d’une réunion de la commission permanente de suivi de la...

Maroc : les cliniques privées surveillées

Le ministère de la Santé a annoncé l’installation d’une commission centrale et des commissions régionales au sein des centres de santé pour vérifier la prise en charge des...

L’Europe veut aider le Maroc à réussir la généralisation de la couverture maladie

« La nouvelle politique européenne de voisinage post-Covid-19 » est le thème de la conférence organisée, mercredi, par le Policy Center for the New South (PCNS) en partenariat...

Maroc : quand des sociétés d’assurance refusent de rembourser leurs affiliés

Les assurances refusent de rembourser les frais liés aux traitements et aux tests de dépistage du Covid-19 dans le Royaume. C’est au mépris de l’engagement de la Fédération des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une bonne nouvelle pour les retraités marocains

Le conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a entériné vendredi deux décisions importantes en faveur des retraités.